19/06/2017 04:35:54
Gabon : Tentative de coup d'état ou début d'une longue période de déstabilisation ?
La s'essayerait-elle aux méthodes de pour déstabiliser des régimes ? La tentative de coup d'état d'un ancien candidat à la dernière élection présidentielle Roland Désiré Aba'a Minko pour mettre un autre candidat battu, Jean Ping, à la tête de l'Etat gabonais est plutôt atypique et n'avait aucune chance d'aboutir. Le plus probable c'est qu'il ne pouvait s'agir que d'une opération de déstabilisation, style terroriste, qui en annonce certainement d'autres.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille
 
Roland Désiré Aba'a Minko
































La s'essayerait-elle aux méthodes de pour déstabiliser des régimes ? La tentative de coup d'état d'un ancien candidat à la dernière élection présidentielle Roland Désiré Aba'a Minko pour mettre un autre candidat battu, Jean Ping, à la tête de l'Etat gabonais est plutôt atypique et n'avait aucune chance d'aboutir. Le plus probable c'est qu'il ne pouvait s'agir que d'une opération de déstabilisation, style terroriste, qui en annonce certainement d'autres. Ping veut absolument devenir calife à la place du calife et il semble qu'il fera tout pour cela. Il a déjà prouvé que le sort du Gabon et des Gabonais ne l'intéressait pas, ce qui l'intéresse c'est la présidence du pays. A Libreville, c'est le temps des investigations et des questionnements. Roland Désiré Aba'a Minko n'a-t-il été qu'un idiot utile dont l'action serait destinée à lancer la création de groupes armés dans le pays ?

***

La vie politique gabonaise prend un autre tournant en ce vendredi 16 juin2017. Un d'hommes armés a attaqué plusieurs à Libreville afin de faire entendre un message appelant au départ du président gabonais Ali Ben Bongo.

En effet, en milieu de matinée, quatre à cinq hommes encagoulés et armés d'armes de poing pénètrent dans les bâtiments de la chaîne TV+. Ils braquent les employés et ordonnent la diffusion d'un DVD. Dans leur message on découvre avec surprise un très proche de Jean Ping, Roland Désiré Aba'a Minko, il lance un avertissement au président Bongo.

Il de faire exploser des bombes dans la avant de se faire arrêter. « Nous exigeons dans un délai de 72 heures le départ d'Ali Bongo Ondimba du et du Gabon, le désarmement de la garde républicaine par l'armée gabonaise, l'investiture de Jean Ping président de la République, chef de l'Etat, par la Cour constitutionnelle. » Si le chef de l'État n'obéit pas, il promet de faire sauter des bombes déposées dans des bâtiments de la capitale. Le commando quitte alors TV+ en laissant derrière lui une bombe factice faite notamment d'aluminium.

Recherché par la police, Roland Désiré Aba'a Minko se rend à l' selon plusieurs sources. Ensuite, il rejoint enfin le siège de l' en disant qu'il porte une bombe sur lui. C'est à cet endroit précis qu'il s'est fait interpeller.

Qui se cache derrière cette tentative de coup d'Etat ? Pourquoi a-t-il choisi de se diriger vers l'ambassade de et ensuite celle de l'Union Européenne ? Affaire à suivre…

*Dalvarice Ngoudjou est Journaliste / Géostratège

Dalvarice Ngoudjou*

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE