16/05/2019 20:49:43
USA - Tibor Nagy déçu par la mauvaise gestion de la crise anglophone
Le Sous-Secrétaire aux affaires américain africaines Tibor Nagy a exposé devant le comité des affaires étrangères du Congrès américain ce jeudi son rapport sur la situation qui prévaut au CAmeroun. «Monsieur Afrique» a été sans complaisance vis à vis de Paul Biya et son gouvernement qui manque de volonté à mettre tout en oeuvre pour la résolution du problème anglophone.
Mimi Mefo Info
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le sous-secrétaire d'État américain aux Affaires africaines a reproché au président Paul Biya de ne rien faire pour mettre fin au conflit de sécession dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

S'adressant aux membres de la commission des affaires étrangères du Congrès américain, jeudi 16 mai, Tibor P. Nagy, qui a récemment rencontré le président de la République du Cameroun, a déclaré que le régime n'avait pas répondu à de nombreux appels au dialogue, malgré la promesse de Paul Biya.

Il reproche aux militaires de nourrir la crise humanitaire en multipliant les destructions de villages. 
«Le Cameroun n'a rien fait pour résoudre le conflit. Je me suis assis avec le président Biya il y a quelques mois et il m'a dit: vous savez que le dialogue nous intéresse, mais le gouvernement n'a rien fait qui soit à montrer. Ils ont mis en place des institutions qui n'ont rien fait. Les militaires continuent à incendier des villages et des villes, tandis que des civils sans bras sont obligés de fuir dans les buissons. » Révéla Nagy.

Tibor Nagy insiste sur le fait que le dialogue reste la clé pour atténuer la situation inquiétante. 
«Le gouvernement a mis en place certaines institutions, mais il n'a vraiment rien fait car ce qu'il faut avant tout au pays, c'est un véritable dialogue ouvert, probablement pour inclure les diasporas camerounaises, qui y manifestent un vif intérêt. »

Le diplomate américain veut que son pays «redouble d'efforts et s'engage à voir la fin du conflit. »

Dans le même esprit, il a salué la session de lundi sur le Cameroun, Arria - Formula.

«Nous parlons très énergiquement avec tous les alliés, comme je l'ai dit au Conseil de sécurité ce lundi à l'ONU Arria et il est tellement clair que tout le monde veut aller de l'avant avec cela. » A-t-il dit aux membres du corps.

Nagy n'a pas exclu la possibilité de sanctions si le gouvernement n'effectuait pas une procédure accélérée sans conditions préalables.

Répondant aux questions des membres sur cette question brûlante, il a révélé que: «le mieux que nous puissions faire en ce moment, nous avons des alliés, est de faire en sorte que le gouvernement camerounais comprenne la nécessité d'un véritable dialogue…. Mais si cela ne se produit pas, nous avons d'autres outils… la possibilité de sanctions est toujours présente. »

M. Africa, de M. Trump, a recommandé au régime de ne pas poursuivre la solution militaire, faisant craindre une radicalisation accrue et l'exportation des hostilités dans la zone française.

«Malheureusement, je pense que ses lignes directes indiquent au président camerounais qu'il peut remporter la guerre sur le plan militaire. Il n'y a aucun moyen pour qu'ils gagnent cela militairement. La violence va s'aggraver dans le nord-ouest et le sud-ouest. La violence s'étendra à la province de l'Ouest, voire à la province du Littoral, qui abrite la plus grande ville de Douala…. Il est possible que ce soit ce qui s'est passé au Nigéria avec Boko haram, qui a commencé comme un petit mouvement, regardez-le maintenant. »

Interrogé sur l'éventualité d'une séparation, Tibor Nagy a déclaré: «Je ne le crois pas, car je pense que le Nord-Ouest et le Nord-Ouest ont le sens du« Camerounais »et c'est la vision de l'Amérique de reconnaître l'intégrité du Cameroun. »

Source: americas-mr-africa-disappointed-with-poor-handling-of-the-anglophone-crisis

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE