25/06/2019 18:02:48
Chasse à l'homme : Important déploiement de la Brigade Anti-Sardinard à l'Intercontinental pour déloger Biya

La  diaspora résistante est déterminée à ramener dans sa prison au Cameroun, le président Paul Biya. Elle va le  faire savoir samedi à l'hôtel Intercontinental de Genève en Suisse où se cacherait le président fugitif. 

TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille




La  diaspora résistante est déterminée à ramener dans sa prison au Cameroun, le président Paul Biya. Elle va le  faire savoir samedi à l'hôtel Intercontinental de Genève en Suisse où se cacherait le président fugitif. 

L'Appel se veut sans équivoque. Si le couple malade  Paul et Chantal Biya a réussi à déjouer la vigilance  de ceux qui le maintenaient à raison (mais contre son gré) au Cameroun, pays qu'il aime gouverner et ponctionner mais où il n'aime pas résider, les Camerounais  de l'étranger engagés dans la résistance contre le hold-up perpétré sur leur pays  veulent lui mener la vie très dure ! Jusqu'à ce qu'il plie bagage et se ramène au pays où il doit résoudre un certain nombre de problèmes dans les trois mois à venir conformément à l'ultimatum qui lui a été lancé samedi lors du déclenchement de l'opération "Game Over" (Cf. http:/.com/news/article-news-38036.html).

Des manifestations genre « Opération Game Over » sont ainsi annoncées dans la capitale suisse où serait descendu le président Biya et la Première dame comme d'habitude obligé de voyager en catimini pour ne pas se faire remarquer. Selon des informations parvenues à différentes rédactions camerounaises, la bête noire du couple présidentiel, ou plutôt leur empêcheur de jouir et de se prélasser en rond, le résistant camerounais Emmanuel Kemta serait en route pour Genève où il compte joindre son énergie à celle de ses compatriotes de la diaspora, pour faire comprendre au vieux dictateur camerounais, que sa place n'est pas en Suisse, mais au Cameroun où il a créé le chaos ou continue à servir de couverture aux semeurs de mort.

Le président Paul Biya aurait personnellement fait le déplacement pour finaliser l'accord avec les séparatistes anglophones. Là-bas pendant ce temps continue comme des moutons à s'agiter alors que les séparatistes anglophones les roulent dans la farine.

La chasse à l'homme qui a commencé dès lundi connaîtra un pic samedi 29 juin, comme l'indique un message relayé par nos confrères du site « coups francs » qui exhale une farouche détermination (https://www.coupsfrancs.com/la-brigade-anti-sardinards-a-lassaut-de-paul-biya-en-suisse/).

Selon Claudia S., une Camerounaise basée aux Etats-Unis jointe au téléphone par Cameroonvoice qui a annoncé qu'elle fera le déplacement de n'importe quel pays où elle apprendra que le couple Biya se trouve, « il est question pour tous les patriotes dignes de ce nom de mettre fin à la comédie dantesque du séjour médical privé  d'un homme d'Etat qui ne cesse de réduire à la plus extrême misère un peuple dont il s'est arrogé la direction, pendant qu'avec les biens de ce même peuple, il s'octroie avec femmes et enfants tous les petits soins imaginables ».

Cameroonvoice

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE