23/07/2019 12:37:07
Cameroun : Danger de mort sur Mamadou Mota, S. Branco Nana (MRC) et des anglophones enlevés de la prison par les sbires de Biya (Boris Bertolt)

«  Maurice Kamto se porte bien.  Mamadou Mota enlevé à Kondengui ». C'est en ces mots que le journaliste et lanceur d'alertes Boris Bertolt a donné des nouvelles rassurantes du Pr. Maurice Kamto et celles inquiétantes du 1er vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, l'Ingénieur Mamadou Mota...

TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille



«  Maurice Kamto se porte bien.  Mamadou Mota enlevé à Kondengui ». C'est en ces mots que le journaliste et lanceur d'alertes Boris Bertolt a donné des nouvelles rassurantes du Pr. Maurice Kamto et celles inquiétantes du 1er vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, l'Ingénieur Mamadou Mota, emprisonné pour avoir manifesté pour que les autorités camerounaises résolvent de manière plus résolue les crises qui secouent le pays depuis l'agression du Cameroun par la secte Boko Haram jusqu'au vol de la victoire de Maurice Kamto et de sa coalition à l'élection présidentielle, en passant par la survenue de la crise anglophone. 

Ci-dessous, le post de Boris Bertolt qui, pour autant qu'il fixe les Camerounais inquiets sur la situation du véritable président camerounais élu, otage à la prison principale de Yaoundé après avoir appelé à résister contre le coup d'Etat électoral d'octobre 2018, autant il fait craindre une liquidation physique des suites de tortures de la 2ème personnalité du directoire du MRC. Une crainte d'autant plus fondée que selon des témoignages émanant des milieux sécuritaires que corroborent les affirmations ci-dessous de Boris Bertolt, Mamadou Mota et les prisonniers enlevés auraient été copieusement bastonnés avant d'être emmenés par leurs bourreaux.       

« Ceux qui me suivent savent bien qu'il y a près de deux mois j'ai annoncé qu'un soulèvement était imminent à Kondengui. Il a eu lieu hier.

Le président élu Maurice Kamto se porte bien ainsi que les membres de la coalition. Ils sont détenus à la prison principale de Yaoundé tandis que le soulèvement a eu lieu à la prison centrale de Yaoundé.

Nous savons pour l'instant que Le vice-président du MRC Mamadou Mota, détenu à la prison centrale a été enlevé vers minuit  de Kondengui pour une destination inconnue ainsi que Serge Branco Nana. De nombreux détenus anglophones enlevés également et vraiment violentés avec des coups de matraque sur le crâne.

Le pouvoir de Yaoundé qui s'illustre par une mauvaise gestion de la crise politique traversée par le Cameroun va tenter d'imputer la responsabilité des casses et incendies qu'il y'a eu à Kondengui au détenus du MRC et aux anglophones pourtant d'après des témoignages au sein de la prison ce sont les grands bandits qui l'ont fait avec la complicité de l'administration pénitentiaire qui est restée passive pendant ces moments et malgré l'appel à la non-violence du président Mota à l'endroit des grévistes tel que cela est dit dans les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, Ce sont ces bandits que les manifestants ont combattus en journée quand ils essayaient de casser la grille intérieure, qui se sont rués sur les bâtiments et bureaux le soir venu, profitant de l'instant de fatigue des manifestants anglophones pour mettre le feu et saccager les bureaux et bibliothèques. C'est également eux les auteurs de la tentative de pillage et de viol sur les femmes et la violence sur les détenus dits des quartiers spéciaux notamment Inoni Ephrain et Urbain Olenguena Owono.

Or, nous avons déjà démontré que l'administration pénitentiaire travaille en collaboration avec des détenus de Kondengui pour torturer les détenus du MRC et les anglophones.

Voilà ce qui arrive dans un pays lorsqu'un groupe d'individus décide de faire main basse sur la démocratie et les institutions. La situation ira de mal en pire. Libérez tous les prisonniers politiques.

Nous y reviendrons dans les prochaines heures. »


Ci-dessous les liens Amazon pour acheter Main basse sur la démocratie. Les secrets d'un complot d'Etat contre Maurice KAMTO.

Cameroonvoice

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE