25/09/2012 01:40:38
Vidéo du jour. Premier jour de l'audience à huis clos du président Laurent Gbagbo
L’audience du président Laurent Gbagbo, concernant son aptitude à prendre part aux différentes procédures engagées à son encontre a débuté aujourd’hui lundi 24 septembre 2012, à la cour pénale internationale (CPI) en présence de l’intéressé lui-même.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L’audience du président Laurent Gbagbo, concernant son aptitude à prendre part aux différentes procédures engagées à son encontre a débuté aujourd’hui lundi 24 septembre 2012, à la cour pénale internationale (CPI) en présence de l’intéressé lui-même.

C’est à bord d’un véhicule Vanne de type volswagen de couleur grise avec des vitres tintées que le prisonnier le plus célèbre de la CPI est arrivé à la Haye en provenance de la prison de Scheveningen à 15mn de la Haye. Il était 13h55mn. Pour prendre part à son audience qui elle-même a véritablement démarré à 14h30 pour prendre fin à 16h30.

Dehors, ils étaient un modeste groupe venu de Paris pour soutenir leur champion. Audrey Nguessan qui a pris sur elle la responsabilité de payer le relicat du seul car de 61 places (car rempli à peine) avait à ses côtés, la résistante Christine Zekou et l’ensemble du Codeci. Le leader charismatique de la résistance ivoirienne et panafricaine de France, Abel Naki a aussi effectué le déplacement à bord d’un véhicule personnel.

Malgré le temps très pluvieux, ces vrais patriotes ont scandé « Gbagbo Président ! C’est lui que les ivoiriens ont voté ! Libérez notre président ! ». Prospectus, corps à corps, tout était permis, surtout que cette fois-ci il leur a été accordé de manifester devant le bâtiment de la Cour pénale internationale, loin du jardin (Maliweld)  et loin des passants.

« Il est incompréhensif que nous soyons des milliers à manifester un week end et parfois lorsque l’audience du président Laurent Gbagbo est reportée, et aujourd’hui, le jour même où le président pouvait nous voir, voir la mobilisation de ses partisans, malheureusement seulement une minorité a fait le déplacement. Cela n’est rien d’autre que le fruit de nos divergences. Je veux parler du leadership qui risque de nous être préjudiciable » a regretté Christine  Zekou. Pour Abel Naki, il est temps que tous les leaders revoient leur ligne de conduite et donne une chance à la lutte pour la libération de Laurent Gbagbo. La suite de l’audience est pour ce mardi 25 septembre 2012 de 14h à 18h et reste toujours à huis clos.

Eventnews Tv qui suit de près l’évènement vous propose tous les jours de l’audience l’ambiance et les à côtés. Le tout en image


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE