Cameroun/Coronavirus : Dépassé par Cavaye Yeguié le MinSanté s’acharne sur les 195 passagers d’Air France “fugitifs”

Le ministre camerounais de la Santé a perdu son sang-froid depuis l’annonce de la disparition dans la nature de 195 personnes venues de l’extérieur, à bord d’un avion de la compagnie française Air France, le 17 mars.

L’inquiétude du patron des toubibs tient du fait que 3 des 198 passagers du vol Air France (AF 900) ont été testés positifs au Coronavirus. Implication logique, si les autres passagers n’ont pas été soumis au test, et ne se sont pas signalés spontanément, ils sont automatiquement des sujets présentant des risques d’infection au Covid 19, et pouvant  contaminer des Camerounais.

Par conséquent, et c’est le sens de du communiqué commis ce jeudi par le Dr. Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique du Cameroun, à leur intention. Ils sont ainsi priés par le MINSANTE de « bien vouloir respecter les mesures de quarantaine (…) et de composer de toute urgence le 1510 pour se faire évaluer impérativement, par [les] services dédiés » du ministère de la Santé.

Le Dr. Manaouda en a profité pour informer la communauté nationale qu’un « centre de prélèvement spécial sera aménagé sans délai au palais Polyvalent des Sports de Yaoundé …», d’une part, et d’autre part, pour « appeler une fois de plus, toutes les personnes en provenance des pays à risque, et leurs familles respectives à plus de responsabilité, afin de faciliter l’action du dispositif de riposte et protéger la communauté ».

Touchant message du ministre de la Santé, mais qui passera difficilement auprès d’une opinion camerounaise qui en a pris de la graine depuis que le député Cavaye Yeguié  président sortant de l’Assemblée nationale depuis 1992, qui est revenu précipitamment de France où il recevait des soins de santé depuis mi-février, s’est dirigé au siège de l’Assemblée Nationale le lendemain de son arrivée, alors que courait déjà la mesure de confinement pendant 14 jours des personnes arrivant en provenance des pays à risque.

À LIRE  Maurice Kamto : Les Camerounais ont un Président Visible, Actif et Alerte

« Si Cavaye Yeguie n’avait pas couru à l’Assemblée Nationale pour reprendre le poste de président de l’institution, la Chambre basse de notre parlement ne serait pas tombée en faillite », a confié sous anonymat au reporter de Cameroonvoice un parlementaire issu des rangs du Rdpc, parti au sein duquel milite aussi le Très honorable Cavaye, président perpétuel de l’Assemblée Nationale. Non sans regretter que les députés de l’opposition n’aient “pas saisi cette occasion pour se signaler à travers le boycott de la cérémonie de remise des attributs aux nouveaux députés en signe de protestation”.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments