“SE REVEILLER” pour affronter le “PIRE” : La sonnette du Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus au sujet du COVID19 qui alarme l’Afrique

Avec un peu plus de 600 cas seulement d’infection au nouveau coronavirus, et une quinzaine de décès, l’Afrique aurait de solides raisons de se croire moins sujette aux rigueurs de la pandémie qui fait trembler  le monde. Ce n’est pas l’avis du Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus qui, lors d’une conférence de presse virtuelle mercredi, a tiré la sonnette d’alarme en direction du continent qu’il a appelé à se tirer de sa rassurante torpeur pour se préparer à faire face au « pire ».

Un appel qui n’a rien d’ordinaire. Pas de quoi rassurer le continent dit “berceau de l’humanité”, mais a posteriori transformé en décharge de fortune des ordures et des misères de l’humanité “civilisée”, voire le laboratoire d’expérimentation des inventions et créations chimiques et technologiques dangereuses des super et moyennes puissances mondiales.

Si l’on peut s’essayer à lire entre les lignes l’avertissement de Tedros Adhanom Ghebreyesus, on déduit aisément que quoique la pandémie se soit manifestée originellement en Chine où ses ravages frisent déjà l’hécatombe, et qu’elle trouve son épicentre en Europe occidentale dont la plupart des pays importants sont depuis quelques jours en Etat de guerre, l’Afrique, continent pour l’instant le moins  touché, ne semble pas à l’abri du désastre humanitaire que connaissent les régions du monde évoquées supra.

La négligence des risques, voire carrément de l’existence du danger, le non respect des règles, notamment  les mesures de confinement, l’inversion du phénomène migratoire qui se manifeste par la priorisation de la destination Afrique par des résidents d’Europe et d’Asie… très souvent en quête de terre d’asile sanitaire, l’impératif de déploiement permanent pour gagner son pain quotidien, la réalité existentielle se conjuguant ici aux modes survie et précarité… sont autant d’éléments agissants qui font craindre une très rapide propagation de la maladie en Afrique où on dénombre officiellement 629 cas de contamination dans les trente (30) pays sur cinquante-quatre (54) que compte le continent et 15 morts, le dernier en date n’étant autre que la 2ème vice-présidente de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Marie-Rose Compaoré, décédée dans la nuit du mardi 17 au mercredi  18 mars selon le Pr Martial Ouedraogo, coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Covid-19.

À LIRE  Un orage se prépare au Burundi (HRW)

Situation provisoire (chiffres officiels) des pays africains touchés par le Coronavirus

Egypte : 210
Afrique du Sud : 116
Algérie : 82
Maroc : 58
Sénégal : 36
Tunisie : 29
Burkina Faso : 27
RDC : 14
Cameroun : 13
Rwanda : 11
Ghana : 9
Côte d’Ivoire : 9
Nigeria : 8
kenya: 7
Ethiopie : 6
Tanzanie : 6
Guinée équatoriale : 4
Gabon : 3
Maurice : 3
Namibie : 2
Libéria : 2
Soudan : 2
Zambie : 2
Mauritanie :2
Bénin : 2
Togo : 1
Congo : 1
Guinée : 1
RCA : 1
Somalie : 1
Gambie : 1
Djibouti : 1

Nombres de décès sur le continent

Egypte : 6
Algérie : 5
Maroc : 2
Soudan : 1
Burkina Faso : 1

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments