“Human composting” : Aux USA, un programme industriel transforme les cadavres en engrais “écolo” (Le temps)

L’Etat de Washington est le premier à autoriser le «human composting» comme nouvelle alternative à l’inhumation et à l’incinération. Il s’agit de recycler des corps de défunts en engrais naturel. Une manière d’envisager sa mort de façon très écologique, qui suscite encore beaucoup d’interrogations

Etat de Washington Une ville verte. Seattle, située sur la côte Est des Etats-Unis, a cette image qui lui colle à la peau. Ses habitants privilégient un mode de vie résolument tourné vers la nature. Désormais, il y a une raison supplémentaire de penser que cette réputation n’est pas usurpée: l’Etat de Washington a officiellement décidé d’autoriser, dès mai 2020, le human composting, qui consiste à transformer les morts en engrais naturel pour respecter l’environnement. C’est le tout premier Etat américain à le faire.

Lire la suite * Titre originel de l’article publié par Le Temps

Facebook Comments
- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

La conférence de la Libye et la nouvelle ruée vers l’Afrique (WSWS)

Par sa forme et son lieu, la réunion fait rappeler la tristement célèbre «Conférence sur le Congo», qui s’est également tenue à Berlin du 15 novembre 1884 au 26 février 1885, à l’invitation du Chancelier allemand Bismarck. Son résultat fut l’«Acte général de la Conférence de Berlin» adopté par les représentants des États-Unis, de l’Empire ottoman, des puissances européennes et de la Russie.
- Publicité -
Facebook Comments