Impôts : Guerre ouverte entre les contribuables camerounais et le ministre des Finances, le Premier ministre saisi

L’Association camerounaise pour la défense des droits des contribuables (ACDC) a saisi, le 5 avril dernier, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, d’une requête au sujet des commissions et frais de virement prélevés par les établissements bancaires lors du paiement des impôts en espèces par les contribuables.

À cet effet, Mazou Mouliom, le président de l’ACDC écrit : « Les établissements financiers ont décidé d’imposer un montant de 2 350 FCFA comme frais de commission bancaire pour le paiement des impôts en espèce auprès des guichets des banques. Ce qui vient augmenter la charge fiscale des contribuables. Les contribuables mécontents ont saisi en date du 1er février 2021 le ministre des Finances (Minfi) à travers une requête de l’Association camerounaise pour la défense des droits des contribuables demandant la suppression desdites commissions. En réponse à cette préoccupation des contribuables, une circulaire du Minfi rendue officielle le 15 mars 2021 vient plutôt conforter la position des banques en rendant leurs prélèvements plus lourds que ce qui est perçu à travers l’application d’un taux de 10% du montant de l’impôt à prélever ».

Toujours selon ce responsable, le montant supporté par les établissements financiers auprès de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) pour ces transactions est de 350 FCFA, donc beaucoup moins que ce qui est demandé aux contribuables.

Pour remédier à cette situation, l’ACDC préconise deux options. La première est que « l’État autorise les receveurs des impôts (…) à créer des comptes bancaires commerciaux dans chaque banque et microfinance du pays. Ceci permettra à l’État de prendre en charge les frais bancaires pour le virement de ces différents comptes vers le compte spécial créé à la Beac à cet effet ». La deuxième est que, « si l’on doit maintenir les frais, un montant forfaitaire de 500 FCFA soit adopté pour toutes les transactions et quel que soit le montant ».

#ctaText??#  Cameroun-covidgate : Paul Biya fait auditionner tous ses ministres

En attendant d’examiner la requête de cette association, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, qui dit s’appuyer sur le Code général des impôts, a prescrit le 15 mars dernier que les commissions perçues par les banques s’élèvent à 10% de l’impôt payé, avec un plancher de 500 FCFA et un plafond de 10 000 FCFA. En clair, quel que soit le montant de l’impôt à payer, le contribuable déboursera au minimum 500 FCFA et au maximum 10 000 FCFA au titre des frais bancaires.

Pour l’ACDC, la circulaire du Minfi du 15 mars 2021 introduit un élément nouveau dans l’article L8 bis à savoir : appliquer le pourcentage de 10% prévu pour le virement au paiement des espèces auprès des guichets des banques. « Selon la hiérarchie des normes juridiques, la circulaire est en dessous de la loi et ne peut par conséquent la modifier. Par conséquent le taux de 10% ne doit être applicable aux paiements en espèces auprès des guichets de banques », argumente l’association.

Sylvain Andzongo Source : Investir au Cameroun

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Achille Mbembe: «L’inconscient raciste de la Suisse la préserve de reconnaître son rôle négatif...

Depuis le 11 juillet, le Cameroun a les yeux rivés sur Genève. Presque comme chaque été, son président, Paul Biya, loge à...

Cameroun : ils racontent leurs journées de villes mortes dans les régions anglophones

C'est un lundi matin agréablement froid et vivifiant dans la ville de Buea, à environ 70 km de Douala, la capitale économique...

Cameroun : « Pourquoi c’est maintenant que j’ai envie d’entrer au MRC »

Pourquoi c’est maintenant que j’ai envie d’entrer au MRC... Parce que ceux qui y étaient à notre place le quittent. Je pense...

Cameroun : 6 soldats tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord

C’est le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari qui a révélé l’information de ce sérieux coup à l’armée camerounaise. L’autorité...

Le Cameroun parmi les pays les plus touchés par le terrorisme en 2021

Les constats sont de plus en plus alarmants, les groupes extrémistes État islamique et Al-Qaïda et leurs adeptes gagnent en influence sur...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :