Soupçons de hold-up : Le Cameroun (P.O. du CHAN), a-t-il vraiment tenté de se servir du Coronavirus pour éliminer la R.D.Congo ?

C’est ce que pense le coordonnateur des Léopards A’ (la sélection congolaise), Theo Binamungu, qui a proprement chargé le Cameroun dans le cadre d’une déclaration aux hommes de médias.

Une déclaration à tout le moins polémique qui fait suite à des tests révélés positifs des athlètes  congolais dont il remet en cause  le caractère systématiquement positif au Coronavirus des résultats, et bien plus encore, les procédés pour y parvenir que monsieur Binamungu considère comme des antécédents assez éloquents.

Il se montre en effet révulsé par le fait qu’en lieu et place de la CAF, ce soit plutôt le Cameroun, pays organisateur du tournoi, mais adversaire ce samedi à 20 heures, qui leur ait annoncé, la veille, que 13 nouveaux membres de leur délégation avaient été testés positifs et ne pouvaient pas, par voie de conséquence, prendre part au match les opposant samedi soir au… Cameroun justement.

 «En pleine réunion technique, la partie adverse, donc la partie camerounaise, annonce que nous avons 13 cas de  Covid. On répond : ‘Ecoutez, nous, nous ne savons rien, nous attendons les résultats’. Même la CAF qui préside la réunion technique est surprise que ce soit l’adversaire qui fasse cette annonce», fulmine Theo Binamungu, avant de proférer formellement l’accusation de… tricherie : «Ensuite, les réseaux sociaux ont annoncé que nous avons 20 Covid. Effectivement en ajoutant ces 13 plus les 7 que nous avons déjà, cela fait 20. Mais dans les 13 Covid, malheureusement pour les tricheurs, du moins ce que nous croyons être de la tricherie, le sélectionneur (Florent Ibenge) revient encore positif alors qu’il avait été testé négatifNous avons rejeté les premiers résultats et nous avons demandé une contre-expertise.».

La requête des Congolais a été jugée recevable par le comité d’urgence de la CAF qui a donné l’ordre d’effectuer d’autres tests, dans un laboratoire différent, sans pour autant convaincre le coordonnateur des Léopards, qui a attendu les résultats de la contre-expertise qui, aux dernières nouvelles, ce samedi après-midi, contredit le test contesté.

Car vendredi il déclarait encore, sceptique : . «Nous avons eu des résultats de tests assez compliqués, on a eu un lot de joueurs positifs, mais on a eu aussi des lots de joueurs qu’ils disent douteux, donc ni positifs ni négatifs. Cela nous a amené à réfléchir et à chercher dans quels laboratoires ces tests ont été faits. Curieusement, je m’excuse de l’insinuer, mais le laboratoire qui nous a fait le test n’est pas celui qui est en train de le faire maintenant. Donc là on change de laboratoire, c’est que quelque chose n’a pas été correct… La CAF nous dira qui est réellement positif et qui est réellement négatif».

La RDC officiellement pas d’accord avec les accusations contre le Cameroun

On va tout de même relever, pour s’en féliciter, que peu avant l’annonce samedi des résultats des contre-tests, l’instance faîtière du foot congolais (La Fédération Congolaise de Football -FECOFA) avait rendu public quant à elle, un communiqué dans lequel elle se désengageait des accusations de déloyauté à l’encontre du Cameroun. Lesquelles accusations seront imputées à cette occasion aux réseaux sociaux, accusés d’alimenter des théories complotistes qui voudraient que le Cameroun et la CAF cherchent à torpiller les représentants du pays de Lumumba. 

La FECOFA allègue à ce propos que

«Suite aux fausses allégations lui étant imputées à travers les réseaux sociaux, le sélectionneur de Léopards A’ de la RDC, Florent Ibenge, dément d’avoir accusé les autorités camerounaises de falsifier les résultats de tests Covid-19 de l’équipe de la RDC au CHAN Cameroun 2020. Il demande plutôt au peuple congolais de se liguer comme un seul homme pour soutenir l’équipe nationale».

Allant même plus loin dans cette action de dédouanement du pays organisateur, le médecin de la sélection congolaise, Jean-Pierre Bungu Kakala, ajoute :

«Plusieurs nationalités se trouvent dans ces laboratoires (qui réalisent les tests, ndlr). Il y a des Camerounais bien évidemment parce que nous sommes chez eux. Ils n’ont aucun conflit avec nous. Il y a des experts internationaux dont quelques Congolais qui sont du groupe de l’OMS et tous les pays sont plus ou moins représentés. Ce n’est pas donc un problème de complot».

Sur les réseaux sociaux également, des Congolais mettent le Cameroun hors de cause, estimant que la faute pourrait provenir des négligences internes niveau congolais où l’on n’a pas pas pris toute la mesure du danger Covid-19 et de l’impact que cela pouvait avoir sur une délégation congolaise non passée au peigne fin de façon à pouvoir montrer patte blanche le cas échéant.

Sur Twitter notamment, un intervenant fait carrément état des actes de corruption qui auraient facilité cette situation depuis la RDC.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Un artiste confirme que Sankara n’est pas mort

C’est littéralement le premier hommage de cet ordre à la mémoire du héros panafricain plus de 30 années...

Succession Déby Itno : GENERATION-90 appelle à des sanctions de l’UA contre le Tchad...

I. Les FAITS La mascarade électorale du 11 avril 2021 au Tchad, boycottée par l’opposition, a marqué l’entrée en...

Scandale en Françafrique : Un terroriste français arrêté en RCA avec… armes et bagages...

Juan Rémy Quignolot, 55 ans depuis le 17 janvier  dernier, se sera finalement révélé un pauvre guignol (!), lui qui a été...

Cameroun : Joshua Osih exclu du SDF

Le NEC vient de trancher, le numéro 2 du SDF qui est joshua osih risque l'exclusion du Social Democratic Front dans...

Palestine : L’armée d’occupation israélienne réprime sauvagement les jeunes mobilisés contre le vol des...

Tous les soirs sans exception, alors qu’ils organisent une veillée pour empêcher les colons de s’emparer de leurs maisons, les forces d’occupation...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :