Crétinisation de l’Afrique par ses roitelets fainéants : Le Pr. Obenga prescrit la thérapie de choc du patriotisme et clashe V. Bolloré

De quel bois sont faits les dirigeants de la plupart des pays africains pour que, même en plein 21ème siècle où les dirigeants des Etats des autres continents de la terre brillent par leurs œuvres visant à faire de chacun de leurs pays la vitrine de la planète, ils en soient toujours, eux, à briller par ces rapines qui les font passer pour d’insouciants passants, lesquels à la vue d’un arbre fruitier planté sur le bord de la route, sans se préoccuper le moins du monde de la peine du planteur, se comportent comme des rapaces à la vue d’une proie, des hyènes tombées sur une charogne : avec une gloutonnerie inconséquente du genre cueillir tous les fruits, y compris ceux qui ne sont pas encore murs.

A ce qui est plus une préoccupation d’ordre absolument  moral qu’une question…  rhétorique, le Pr.  Théophile Mwené Ndzalé Obenga, éminent philosophe, historien et égyptologue congolais, répond à des congénères africains très portés à la victimisation qui accusent les exploiteurs occidentaux d’être la cause du retard, du sous-développement permanent de leur continent, en leur faisant comprendre que sans toutefois exclure les sources exogènes des malheurs du continent berceau de l’humanité, la cause de leur infortune est d’abord endogène, et tient du manque de patriotisme, donc de fierté, de cette race vorace de l’élite dirigeante du continent, qui a pour “qualité” supplémentaire d’être d’un égocentrisme comme on n’en voit que chez ce mauvais et veule serviteur évoqué par Jésus-Christ dans la Bible, qui est incapable de faire fructifier les talents à lui confiés par son maitre, ou ne veut pas le faire.

Et l’intellectuel de mentionner le gros appétit de ces gens prêts à brader leur pays ou ses ressources dans le seul but de s’enrichir personnellement ou de rester ad infinitum au pouvoir, aux exploiteurs venus d’ailleurs qui, et c’est de bonne guerre, n’ont pas à bouder leur plaisir.

Au passage, entre autres illustres charognards auxquels les perfides et inconséquents dirigeants d’Afrique ont tout vendu, le Pr. Théophile Mwené Ndzalé Obenga  cite le magnat français des affaires qui brille par la razzia qu’il effectue depuis des décennies en Afrique dans des domaines aussi variés que le Transport, la logistique, l’agro-industrie… et, selon certaines ONG qui le dénoncent régulièrement, l’esclavagisme !      

Cliquez sur la vidéo ci-dessus pour partager la réflexion du théoricien d’une Renaissance africaine adossée sur la mise sur pied d’un Etat fédéral à l’échelle continentale.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Le Mouvement Restauration au chevet des femmes handicapées à Maroua

La seconde édition de L’OPERATION TIENS MA MAIN s’est tenue le 12 juin 2021 dans les locaux...

CAN 2021 au Cameroun : La CAF se prononce

Véron Mosengo-Omba, le SG de la CAF, visite les chantiers de la CAN 2021 au Cameroun du 14 au 16 juin 2021....

USA : Un Camerounais gouverneur aux Etats-Unis d’Amérique

Dans le camps des républicains de Pennsylvanie l'impatience est grande en vue des élections de novembre 2022. Nombreux...

Cameroun-Conditions de travail : Les officiels de la PHP réagissent

  La bande vidéo largement partagée sur la toile depuis quelques jours a laissé...

Israël : Ce qu’on ignore sur Naftali Bennett, le remplaçant de Netanyahu

Naftali Bennet est un juif religieux dont la fortune est chiffrée à plusieurs centaines de millions de dollars,...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :