La presse française et Francis Ngannou : Quand la nationalité du boxeur est fonction de ses performances

L’image ci-dessous se passe de tout commentaire. Si oui, celui du journaliste chronique politique et sportif, J. Rémy Ngono qui évoquait avec ironie, il y a deux ans, le caractère ondoyant et divers de La presse française qui a des façons bizarres de parler de situer le public sur la nationalité de [ses] athlètes issus de l’immigration, selon leurs performances du moment.

Pour le cas d’espèce, l’impayable J. Rémy Ngono parlait du bien nommé Francis Ngannou qui vient d’être sacré champion du monde des poids lourds d’Ultimate Fighting Championship (UFC).

« Quand il perd, il est Camerounais. Quand il gagne, il redevient Français »,

se moquait alors J-Point.

Source : J. Remy Ngono

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Cameroun : L’incroyable salaire de Rigobert Song

Depuis son entrée en scène polémique en mars 2022 sur le banc de touche...

Incongruités républicaines au Gabon : Ali Bongo reçoit la carte de militant de son...

Le Gabon est finalement une République multipartiste si singulière qu’elle permet au président en exercice de transformer un symbole de la République...

Persécution/répression des Panafricanistes: Franklin Nyamsi  en passe d’être exécuté le 14 décembre en France pour...

Après Nathalie Yamb interdite de séjour en France et Maïkoul Zodi dont le visa a été annulé par la France, c’est au...

Sommet États-Unis-Afrique (13-15 décembre) : Washington choisit ses “bons” et “mauvais” dictateurs africains. Voici les 5...

Après avoir condamné la réélection au score stalinien en Guinée Equatoriale de Obiang Nguema, Washington a invité le dictateur à vie de...

La Russie fait don de 260 000 tonnes d’engrais à l’Afrique

"Cela servira à soulager les besoins humanitaires et à prévenir les pertes catastrophiques de...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :