L’occident ou la raison du plus fort

L’occident ou la raison du plus fort

Lorsqu’il engage une guerre c’est toujours au « nom de la paix, et de la justice dans le monde ». Ses problèmes sont automatiquement ceux du monde et celui qui ne prend pas position pour lui devient un ennemi qu’il faut sanctionner. Surtout ne pas lui rappeler ses crimes, ses ratées, ses nombreuses guerres qu’il ne remporte presque jamais.

Cette fois-ci, avec l’Ukraine, l’Occident n’a jamais été aussi isolé. Mais qui mettra fin à sa dictature de la pensée qui menace plus que jamais la paix mondiale ? Qui lui insufflera l’humilité qui lui fait tant défaut ? Pourtant le Président Macron reconnaît la fin de l’hégémonie occidentale. Il faut le mettre devant sa vérité. La chronique d’Alain Foka.

Facebook Comments
Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *