Suisse-Pétition sur Biya : Les Camerounais devraient s’inquiéter

Alors qu’une pétition lancée par le député Sylvain Thevoz a largement été signée par des Camerounais pour interdire la venue du président Paul Biya en Suisse, la réclamation n’a pas eu une suite favorable devant le conseil du Canton de Genève avec 27 voix favorables contre 43. Une décision qui réjouit des Camerounais, sans doute, aveuglés par leur proximité avec le pouvoir.

Nombreux sont des Camerounais qui ont ouvertement exulté de satisfaction après que le conseil du Canton de Genève a majoritairement voté pour la continuité des multiples séjours privés de Paul Biya en territoire helvétique. Carrément du pain béni pour certains pour critiquer son initiateur, le député helvète Sylvain Thevoz, « Vous pensez vraiment que ce député, qui n’a même pas une bonne réputation dans le milieu politique de Genève va faire quoi à Paul Biya. La Suisse a plus à gagner au Cameroun. », a soutenu une internaute. Bien d’autres ont eu le motif d’ouvrir un champagne après « un autre échec des alliés de l’opposant Maurice Kamto », pour les reprendre. Les Camerounais ne se sont sans doute pas posés les bonnes questions devant cette charge contre le Président Paul Biya. Quel est l’intérêt d’un député suisse à ce qu’un président étranger ne vienne plus dans son pays ? A l’observation, il a plus à perdre qu’à gagner .

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance en Suisse est passé récemment à 4086 francs suisses, ce qui équivaut à 2 484 625,32 FCFA. Au Cameroun, le SMIC se réduit à la maigre somme de 36.000 francs CFA

Rappelons, au passage, que la Suisse est la 20ème économie mondiale, et affiche des résultats économiques exceptionnels. Notamment une croissance stable sur le long terme, l’absence de chômage (2%), les finances publiques assainies, le niveau de vie par habitant parmi les plus élevés au monde, une forte compétitivité à l’export, un système éducatif assurant l’intégration des jeunes sur le marché de l’emploi. Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) en Suisse est passé récemment à 4086 francs suisses, ce qui équivaut à 2 484 625,32 FCFA pour ne citer que cela.  Au Cameroun, dirigé par Paul Biya depuis 1982, tout est à l’opposé de ce cliché. Le SMIC se réduit à la maigre somme de 36.000 francs CFA, plusieurs régions du pays sont plongées dans une misère extrême. Plus de 30% de la population -des jeunes diplômés pour l’essentiel-Camerounaise est au chômage avec près de 70% qui occupe des emplois précaires ; même si le régime se félicite d’un taux de pauvreté qui frôle la barre de de 28,7 % en 2020.

Qu’elle est heureuse la Suisse d’entendre des Camerounais naïfs hurler « Paul Biya AYOP AYOP » comme pour approuver que l’argent qui pouvait servir à sortir le Cameroun de sa condition incertaine ferait mieux de reposer dans les banques helvétiques

Au regard des folies financières de Paul Biya à Génève, à savoir des séjours prolongés dans des hôtels de luxe au frais d’un pays où la route ne passera peut-être qu’après lui, un pays où les hôpitaux sont sous-équipés, un pays plongé dans des crises interminables (Boko Haram dans la partie septentrionale et la crise anglophone dans les régions à majorité anglophone), Sylvain Thevoz a voulu prendre les patins de ce peuple-là. Mais il semble que certains sont aveuglés par les privilèges que leur garantit leur proximité avec le régime. Les séjours de Biya en Suisse devraient pourtant alarmer les Camerounais lorsqu’on sait que la Suisse est aussi le pays phare du blanchiment d’argent, du paradis fiscal, du secret bancaire.

#ctaText??#  Le Cameroun parmi les pays les plus touchés par le terrorisme en 2021

Qu’elle est heureuse cette Suisse ! que beaucoup de nationaux soient toujours consentant à lui permettre de faire son argent avec l’argent des autres pays. Qu’elle est heureuse d’entendre des Camerounais naïfs hurler « Paul Biya AYOP AYOP » comme pour approuver que l’argent qui pouvait servir à sortir le Cameroun de sa condition incertaine ferait mieux de reposer dans les banques helvétiques.  « Idiotie Ayop Ayop » Le président camerounais ne s’est plus rendu dans en Suisse depuis l’incident à l’hôtel Intercontinental, lui qui y passait plusieurs mois chaque année. Voilà une décision qui viendra raviver son appétit pour les saveurs helvétiques. Selon des indiscrétions, la première dame Chantal Biya serait depuis quelques semaines à l’hôtel Intercontinental à Genève. Les éléments de la Brigade anti-sardinard (BAS) ont promis une riposte farouche si l’information est avérée.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

« Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point...
C’est une information qui a été tenue secrète. Contrairement...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une lueur d’espoir, au-delà des jeux d’intérêts ? (Par Théophile Kouamouo)

Cet édito hebdomadaire est destiné aux abonnés payants de cette newsletter. Mais à titre exceptionnel, ce texte est rendu public. Pour...

Une Camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada

« Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années », cette boutade tirée du Cid de Pierre Corneille...

La magistrate camerounaise qui a rejoint les Nations unies

Du haut de ses 60 ans, dont 34 années dans le domaine de la magistrature, Régine Esseneme a un nouveau challenge avec son élection...

Jacob Desvarieux, cofondateur de Kassav est décédé

Il était hospitalisé depuis le 12 juillet en Guadeloupe pour une infection Covid-19. Le Guitariste, chanteur, compositeur et co-fondateur de Kassav qui...

Cameroun : la première nuit de Ténor en prison

L’artiste Ténor a passé sa première nuit en prison Il est actuellement placé en détention provisoire à la prison de New-Bell à Douala ce 30...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :