Cameroun : Une forte campagne lancée pour la libération du Pr. Alain Fogue et Bibou Nissack, proches de Maurice Kamto

Après des mois de léthargie due à la répression féroce des manifestations et idées de nature à contrarier le régime en place de Paul Biya (âgé de 88 ans et au pouvoir depuis 39 ans) les Camerounais semblent reprendre l’initiative pour crier sur l’ogre liberticide qui kidnappe de plus en plus leurs concitoyens et les dévore dans l’antre de ses prisons politiques.

C’est dans l’optique d’obtenir la liberté de leurs compatriotes embrigadés dans les prisons du nonagénaire  président à vie, que de nombreux Camerounais ont lancé une campagne pour obtenir l’élargissement du Trésorier national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), et du Porte Parole du président national dudit parti, Olivier Bibou Nissack. Les deux hommes politiques avaient été arrêtés peu avant les manifestations du 22 septembre 2020, auxquels leur parti avait appelé, pour dénoncer l’organisation d’élections régionales avant la confection d’une loi électorale consensuelle,   et le refus du régime de mettre sur pied les conditions d’un processus permettant de ramener la paix et la réconciliation dans les deux régions anglophones enlisées dans une sanglante guerre civile avec son régime qui dure depuis bientôt  cinq ans.

La campagne qui a pour but d’empêcher le régime de dormir sur ses deux oreilles tant que Alain Fogue, Bibou Nissack et des dizaines de leurs camarades et sympathisants arrêtés depuis huit mois ne seront pas libérés, attire de plus en plus de monde, faisant dire à l’observateur Youssouf Calixte Banen que  « le chapeau des arrestations arbitraires est trop grand à porter le régime de Yaoundé ». Pour lui, le succès du travail politique de conquête  et de conservation s’obtient par la stratégie du maillage et du quadrillage du terrain politique, seule à même d’assurer une victoire à l’issue d’une élection libre, juste et transparente. C’est tout le contraire qui se produit, ajoute-t-il, quand on utilise la stratégie de la tricherie en torturant et éliminant des adversaires politiques. A titre d’illustration, il évoque le cas de Mamadou Mota, 1er Vice-président national du MRC et de plusieurs de ses amis politiques dont les arrestations n’ont rien changé à la désaffection connue des Camerounais pour le régime.

La sortie de monsieur Banen est saluée par le leader de la plateforme ORANGE, une autre organisation qui lutte depuis plus d’une décennie pour la chute du régime quarantenaire. Hilaire Kamga écrit dans un post sur les réseaux sociaux : « Je salue les leaders et autres citoyens qui ont pris le relais de cette campagne pour la libération de Alain Fogue et des prisonniers politiques. Chaque message compte… Réagissez et partagez vos messages d’indignation contre cette séquestration . Le prof Fogue ne peut pas diriger les thèses et autres Master de ses étudiants en étant retenu en otage. Oui, le Citoyen Alain Fogue est bien un otage du régime de Yaoundé. et Cela doit se savoir partout et compris comme tel. ».

Un message reçu cinq sur cinq, car il n’y en a plus sur les réseaux sociaux que pour les « Free Alain Fogue », « Libérez Alain Fogue », « Rendez nous le Professeur d’université combattant de la liberté », agrémentés de nombreuses anecdotes laissant à penser que ces arrestations sont les derniers soubresauts d’un régime agonisant qui par ses excès, court à sa perte. D’où l’organisation qui est annoncée pour les jours à venir, de gigantesques manifestations de rue « pour obliger Biya à libérer nos frères et enfants ou à nous tuer comme il l’a fait avec les parents des détenus anglophones en septembre et octobre 2017, les poussant ainsi à la guerre civile que l’on vit jusqu’à ce jour ».

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Le meurtre de la jeune Cora Louise Ndialle a...
C'est un contrôle de éléments de la gendarmerie...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Cameroun : Sébastien Ebala nie avoir demandé pardon à Paul Biya

C’est depuis sa cellule que le journaliste Sébastien Ebala a tenu à rétablir la vérité. Il a annonce être surpris de savoir...

Cameroun-Maurice Kamto sur les meurtres de Buéa « Il est temps d’exprimer enfin notre...

Le jeudi 14 octobre 2021 n’est pas loin d’une nouvelle journée noire pour le Cameroun selon le président Maurice Kamto. Une journée qu’on...

Le combat doit se mener en Afrique

Si certaines personnes se réjouissent que ces jeunes aient parlé sans fard au président français, d'autres se posent les questions suivantes :...

Cameroun-Buéa : le crime contre l’avenir, la réaction du gouvernement

Elle n’avait que 5 ans, elle n’en aura pas plus hélas ! La jeune Cora Louise Ndialle a été arrachée à la vie...

Cameroun : Enceinte de 8 mois, elle est détenue et torturée

Les bavures de Moja Moja John Ikome alias Moja Moja, officier du BIR et chef traditionnel, a récemment infligé...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :