Présidentiels viols en Gambie : Quand Yahya Jammeh prenait son pied de force sur les femmes

L’ancien président gambien digère très agréablement sa chute en Guinée équatoriale après avoir perpétré des abus de toutes sortes sur les citoyens de son pays, dont les plus chanceux ont perdu la vie, tant les souffrances qu’il a infligées à ceux qui ont survécu aux tortures des services de cet ancien roitelet loufoque et ubuesque ont soit été extropiés à vie, soit marqués au fer sombre de l’infamie.

Une infamie que tentent d’exorciser les victimes de ses nombreux viols à l’instar de  Fatou (« Toufah ») Jallow, une ancienne Miss Gambie qui a accusé l’ancien tyran fantasque de Banjul de l’avoir violée (https://youtu.be/ATuS_nIkoRI).

Comme Fatou, d’autres femmes passés à la “moulinette” du “grand marabout” qui ne se séparait jamais de son chapelet avec lequel ilégrenait les versait sataniques d’un miraculeux coran qui pronerait le droit de cuissage des souverais sur leurs sujettes, ont témoigné pour l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch, avoir été victimes des assauts de l’ancien maître de la Gambie.

Des témoignages qui ont été rendus publics il y a trois mois, et qui ont l’air d’être restés lettre morte, car s’ils impliquaient une demande de justice, on n’a pas l’impression que le monde l’ait compris ainsi. La preuve, le fantasque Yahya est plus que jamais libre de ses mouvements.

Communiqué https://www.hrw.org/fr/news/2019/06/2…

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :