Chutes et rechutes de pantalon : Décryptage prédictif des mésaventures futures d’un Nnom Ngui’i de forêt équatoriale

Au Cameroun, pays foncièrement animiste dont les populations ne sont entrées en contact des religions dites monothéistes que dans les circonstances douloureuses de la colonisation, de l’esclavage et de l’exploitation de l’homme par l’homme, tout est signe. Tout est encore signe.

Signe comme quand de mauvaises langues disent -avec ou sans preuve- que le pantalon d’un chef de l’Etat s’est mis à la lui jouer “pantalon de Moriba”. Genre avant que la femme, la fille et la mère du pauvre se mêlent d’y… enlever du leur.  

Le Signe donc ! C’est ce que tente de décrypter le Pr. Franklin Nyamsi Wa Kamerun derrière un “kongossa” en vogue ces jours derniers, qui font état de la “descente” puis de la redescente (aux enfers ?) de l’illustre pantalon d’un illustre homme d’Etat que nous ne nommerons pas. Chacun a le droit d’avoir peur. Non ?  

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

SVP entrer un commentaire!
Please enter your name here

- Advertisment -
Facebook Comments