Acquittement définitif de Laurent Gbagbo et Blé Goudé : La suite au scanner de Théophile Kouamouo

   

Journaliste à Le Média TV et spécialiste de la Côte d’Ivoire, Théophile Kouamouo a analysé pour  la télévision TV5 l’acquittement définitif par la Cour Pénale Internationale  de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, ainsi que de son éphémère ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé.

Cet acquittement définitif prononcé mercredi le 31 mars 2021  par la chambre d’Appel de la CPI n’était que la confirmation après 10 ans de procédure d’un #précédent  verdict prononcé le 15 janvier 2019 par la Chambre de Première Instance I de la Cour.

Pour Théophile Kouamouo qui constate qu’il n’y a pas eu de justice du moment où la Cour Pénale Internationale n’a pas procédé à l’examen de tous les crimes, mais a fait passer une dizaine d’années de prison à l’ancien président et presque autant à son collaborateur,  Laurent Gbagbo sort doublement grandi, aussi bien sur le plan juridique que politique.

Il évoque aussi la suite logiquement attendue de l’acquittement, par ces temps où l’on évoque des menaces de “réemprisonnement” de l’ancien leader ivoirien une fois qu’il sera rentré dans son pays, étant entendu qu’il est sous le coup d’une condamnation à une lourde peine de prison par la justice ivoirienne instrumentalisée par le régime de son successeur. Pour le journaliste avisé toute initiative visant à inquiéter Laurent Gbagbo en procédant à son arrestation sera contreproductive, et surtout, plombera le processus de réconciliation.  

A titre de rappel, au lendemain du renversement du régime légitime de Côte d’Ivoire par la France et l’Onuci avec la complicité des forces rebelles de Guillaume Soro et Alassane Ouattara, le Bureau du Procureur de la Cour Pénale Internationale, manifestement de connivence avec les tombeurs du régime agbo, avait accusé le président déchu et le ministre Blé Goudé de crimes contre l’humanité (meurtre, viol, autres actes inhumains ou – à titre subsidiaire –tentative de meurtre, et persécution) prétendument perpétrés dans le contexte des violences post-électorales en Côte d’Ivoire entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011. 

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Pr Lemogoum Daniel a définitivement rangé sa blouse. Le...
Coup de tonnerre dans la bulle de Seidou Mbombo...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Être réfugié : quelles en sont les implications ?

Que savoir sur les réfugiés ? Est qualifiée de réfugié toute personne ayant déserté son pays d’origine en raison du risque qu’elle courait d'être...

CAN 2021 : le COCAN recrute des entreprises illégales

Dans le cadre des préparatifs de la CAN, le Ministre des Sports vient de faire le choix de l'entreprise qui va accompagner...

CAN 2021-Retard du stade d’Olembé Narcisse Mouelle Kombi s’explique enfin

La livraison du stade d’Olembe était prévue pour le 30 novembre dernier et sa prise de possession...

Cameroun : mort du Pr Lemogoum Daniel, Cardiologue et président de la Fondation du...

Pr Lemogoum Daniel a définitivement rangé sa blouse. Le cardiologue et président de la Fondation du cœur est décédé ce 3 décembre...

Cameroun-Taxation des transferts d’argent : les vérités de Maurice Kamto

Le projet de loi des finances 2022 en discussion à l’Assemblée Nationale pour adoption actuellement dispose en son chapitre IV l’institution d’une...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :