L’ONU relève un tableau sombre de la situation pénitentiaire en RDC

Selon M. Titov qui s’est exprimé vendredi à la fin de sa mission, certaines prisons d’une capacité de 150 personnes hébergent jusqu’à 850 détenus et un grand nombre parmi eux ne sont pas présentés aux juges.

Ce haut cadre des Nations Unies a aussi déploré les conditions infrahumaines dans lesquelles vivent plusieurs détenus et les cas des hommes et des femmes détenues ensemble, situation qui présente des risques majeurs pour les droits humains.

Il a également déploré la détention dans les mêmes lieux des civils et des militaires tout en
reconnaissant des progrès réalisés par le gouvernement congolais dans le domaine des conditions de vie dans les prisons depuis plus de deux ans, avec l’appui de la Mission de l’ONU en RDC (MONUC) et de la communauté internationale.

Le sous-secrétaire général des Nations Unies à l’Etat de droit et aux institutions chargées de la sécurité au développement a séjourné à Kinshasa et dans d’autres provinces de la RDC comme le Nord-Kivu (Est du pays) et le Kasaï Oriental (Centre) où il s’est rendu compte de la situation pénitentiaire.

La visite de M. Titov en RDC était centrée autour des questions du système pénitentiaire dans ce pays, les réalisations de ces trois dernières années et les besoins pour le futur.

Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

Voilà une nouvelle qui a eu de quoi contenter...
Les statistiques d'Allô Fokou sont sans appel. Aux dernières...
Vous vous souvenez de l’apocalypse qui était annoncée en...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments