Liberia : La présidente ne s’inquiète pas d’un rapport de la Commission Vérité

Mme Sirleaf a précisé que le soutien qu’elle a apporté au Front national patriotique du Liberia (NPFL) de l’ancien président Charles Taylor avait pour objectif de débarrasser le pays du régime dictatorial de Samuel Kanyon Doe qui a dirigé le pays de 1980 à 1990.

Elle a poursuivi en ajoutant que les Libériens l’ont récompensée en l’élisant en 2005, grâce à sa lutte contre la dictature.

Elle a dit qu’elle n’avait pas le choix en utilisant la tribune du jour de l’indépendance pour s’exprimer sur ce point bien qu’on l’ait conseillée légalement de ne pas se prononcer en attendant l’examen du rapport par l’Assemblée nationale.

La première femme présidente en Afrique a ajouté qu’elle n’était pas préoccupée parce qu’elle sait que ce qu’elle a fait était dans l’intérêt du pays et de tous les Libériens.

La présidente Johnson Sirleaf a invité les Libériens, toutes couches sociales confondues, à rester unis pour consolider la paix.

Facebook Comments

- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Amputée de sa jambe gauche en octobre 2019, l’artiste...
Victime d'un accident de la circulation, l'avocat est mort...
L’avocat du MRC Me Silvain Souop  a rendu l’âme...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments