Menace de crise alimentaire au Cameroun touché par la corruption

Cette enquête de la commission nationale anti-corruption révèle que des responsables du ministère ont détourné quelque deux milliards de francs CFA (environ trois millions d’euros) de subventions publiques destinées au soutien à la production de maïs.

Les constatations du rapport qui ont filtré dans la presse locale confirment les mises en garde formulées voilà un an par l’organisation non gouvernementale ACDIC (Association des citoyens pour la défense des intérêts collectifs) qui estimait que la corruption risquait de provoquer une crise.

“Après enquête sur le terrain, il est apparu à la commission que les affirmations formulées par l’ACDIC étaient pour la plupart fondées, mettant au jour un vaste scandale sur la gestion du financement du programme national d’aide à la production de maïs”, précise la commission.

Les conséquences pourraient peser sur l’équilibre alimentaire dans notre pays et provoquer une agitation sociale avec des conséquences imprévisibles”, ajoute le rapport.

Le document réclame des poursuites pénales contre 47 membres du ministère de l’Agriculture.

Le maïs est la principale céréale consommée au Cameroun, étant utilisée dans l’alimentation courante, mais également comme nourriture pour le bétail et dans la confection de la bière. Il est principalement cultivé sur de petites exploitations ne dépassant pas un hectare.

(Tansa Musa, version française Pierre Sérisier)

((Service Informations générales.Tel: 01 49 49 53 34. [email protected] RM: [email protected]))

Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

Voilà une nouvelle qui a eu de quoi contenter...
Les statistiques d'Allô Fokou sont sans appel. Aux dernières...
Vous vous souvenez de l’apocalypse qui était annoncée en...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments