Zimbabwe : Mugabe se fait accueillant

 

Photo: AFP/Jekesai Njikzana

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, et son épouse, Grace, lors de leur arrivée à la rencontre des jeunes du parti, à Harare, le 11 septembre 2009.

 

« Nous espérons que nos discussions seront fructueuses et auront une conclusion positive », a-t-il dit avant le début de la rencontre avec le commissaire européen à l’aide au développement, Karel De Gucht, et la ministre suédoise à la coopération et du développement international, Gunilla Carlsson.

Ces propos contrastent avec ceux tenus la veille lors d’une violente sortie, dans laquelle le vieux chef d’État a dénoncé les ingérences des Américains et des Britanniques dans les affaires du Zimbabwe en les traitant des « sales blancs ».

« Qui a dit que les Britanniques et les Américains doivent commander les autres ? », avait-il lancé devant les jeunes de son parti.

La délégation européenne vient examiner l’éventuelle levée du gel de l’aide au développement. Cette mesure figure parmi les mesures prises contre Harare pour sanctionner des violations des droits de la personne.

Ces sanctions incluent aussi l’interdiction de présence sur le sol européen de Robert Mugabe, de sa femme Grace et de leur entourage.

Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

Voilà une nouvelle qui a eu de quoi contenter...
Les statistiques d'Allô Fokou sont sans appel. Aux dernières...
Vous vous souvenez de l’apocalypse qui était annoncée en...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments