Jacob Zuma accusé de mauvais exemple dans la lutte anti-sida

                        L'opposition sud-africaine a accusé lundi le président Jacob Zuma  de donner le mauvais exemple dans la lutte anti-sida. Le chef de l'Etat  sud-africain, qui est âgé de 68 ans, vient de reconnaître avoir eu son  20e enfant avec une femme ne faisant pas partie de ses trois épouses  officielles. (Reuters/Christian Hartmann)

L’opposition sud-africaine a accusé lundi le président Jacob Zuma de donner le mauvais exemple dans la lutte anti-sida. Le chef de l’Etat sud-africain, qui est âgé de 68 ans, vient de reconnaître avoir eu son 20e enfant avec une femme ne faisant pas partie de ses trois épouses officielles. (Reuters/Christian Hartmann)

Le chef de l’Etat sud-africain, qui est âgé de 68 ans, vient de reconnaître avoir eu son 20e enfant avec une femme ne faisant pas partie de ses trois épouses officielles.

Sonono Khorza, 39 ans, fille du président du comité d’organisation du Mondial 2010 de football, a donné naissance en octobre à une fille. Une source proche du chef de l’Etat a confirmé à Reuters que Jacob Zuma avait reconnu l’enfant.

Son comportement nuit au message de son propre gouvernement concernant le sida, qui prône la sexualité sans risques. Or, le président continue sans préservatif“, a déclaré lundi le leader du Parti démocrate africain chrétien (ACDP), Kenneth Meshoe.

Certains font valoir que la vie sexuelle de Jacob Zuma est une affaire de moralité et de culture personnelles. Ce n’est pas le cas. Son comportement privé a des conséquences publiques majeures“, a estimé de son côté Helen Zille, présidente de l’Alliance démocratique.

L’Afrique du Sud est particulièrement touchée par le virus du sida. On estime à au moins 5,7 millions le nombre de personnes contaminées. La maladie tue chaque jour environ un millier de Sud-Africains.

Facebook Comments

- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments