Cameroun : des journalistes libérés sous pression…

De sources généralement bien informées, ils auraient subi des atrocités de tout genre : bastonnade et séance de noyade (têtes plongées dans des futs remplis d’eau sale). « Les deux journalistes sont sortis dans un piteux état », a dit Henriette Ekwe, la promotrice du journal «Bebela» joint au téléphone. « En plus, téléphones portables et passeports des concernés ont été confisqués », a-t-elle ajouté.

A en croire des indiscrétions, ils auraient été contraints de signer un engagement formel leur interdisant de ne rien raconter aux médias quant à leur séjour carcéral.

En rappel, ces deux journalistes enquêtaient sur des allégations de malversations financières autour de l’achat d’un bateau de luxe pour le compte de la société nationale des hydrocarbures (SNH). Un dossier encombrant dans lequel seraient impliqués des pontes du régime.

Facebook Comments

- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Résolue à militer au sein du MRC malgré les...
Le 23 janvier 2019, le trentenaire se proclamait président par...
Dans une missive portée au Procureur général Près la...

Autres actualités

Cameroun : Voici celui qui dilapide le FODECC

Cameroonvoice a appris que Samuel Donatien Nengue  l’ « administrateur » du Fonds de développement des filières cacao et café (FODECC) est coupable de plusieurs...
- Publicité -
Facebook Comments