Eto’o le regretté

 “Honnêtement, au vu des performances de Drogba et d’Eto’o en 2009, la palme revient logiquement au Camerounais. Eto’o a remporté la Ligue des champions, le Championnat d’Esapgne et la Coupe du Roi avec le FC Barcelone. Il a aussi été deuxième meilleur buteur de Liga avec 30 buts”, écrit Fraternité Matin.

“Eto’o a porté à bout de bras les Lions indomptables en inscrivant des buts décisifs lors des derniers matches qui ont permis au Cameroun de se qualifier pour le Mondial et la CAN-2010”, ajoute le journal.

“Didier Drogba n’a pas eu le même parcours. En Ligue des champions, Drogba et Chelsea se sont arrêtés en demi-finale. Et même si Drogba a été l’un des artisans de la double qualification des Eléphants pour le Mondial et la CAN, l’Eléphant de Chelsea n’a pas été plus brillant que le Lion indomptable”, détaille Fraternité Matin ajoutant que Drogba lui-même a reconnu la supériorité du Camerounais en déclarant récemment que “le Ballon d’or africain, c’est Eto’o”.

“En sacrant Drogba, la CAF a voulu certainement réparer un tort. Elle avait injustement arraché le Ballon d’or 2007 à l’Ivoirien pour l’attribuer au Malien Frédéric Kanouté. Avouons que de telles maladresses discréditent l’instance suprême du football africain”, conclut Fraternité Matin.

Facebook Comments

- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

En annonçant presque simultanément un train d’amendements constitutionnels et...
Résolue à militer au sein du MRC malgré les...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments