Canada: des visas refusés à des délégués africains

Immigration Canada refuse de donner des visas à 60 représentants d’organismes d’aveugles de pays africains qui devaient participer à l’assemblée annuelle de l’Union francophone des aveugles, qui a lieu à Laval.

Marjorie Théodore

Marjorie Théodore

Pendant des semaines, les organisateurs ont tenté d’obtenir des visas auprès des ambassades canadiennes de 10 pays francophones de l’Afrique. Leurs délégués étaient des aveugles qui auraient été accompagnés par des bénévoles pendant tout leur séjour de quatre jours au pays.

Selon la présidente du comité organisateur de l’événement, Marjorie Théodore, le Canada aurait normalement dû accepter les demandes de visas.

«Ce sont des gens qui sont éduqués, qui sont leaders dans leur pays pour des organisations qui sont au service des non-voyants. Ce sont des gens aussi qui, dans un cas ou deux, ont reçu des lettres de leur ministère des Affaires étrangères, qui ont eu des lettres d’un président.»

— Marjorie Théodore, présidente du comité organisateur

Mais pour Immigration Canada, le risque semble avoir été trop grand. La raison évoquée : « Vous ne nous avez pas convaincus que vous retournerez dans votre pays ». On a craint qu’ils demandent l’asile pour des raisons humanitaires, une fois arrivés au Canada.

Les délégués étaient handicapés et provenaient de pays africains où les droits de la personne sont peu respectés.

La présidente de l’Union francophone des aveugles, Françoise Madray-Lesigne, est bouleversée. Elle n’a même pas quorum pour tenir son assemblée annuelle, qui se déroule jusqu’à samedi à Laval dans le cadre du Colloque sur les objectifs du millénaire des Nations unies.

«Incompréhensible! Sauf à avoir des oeillères telles qu’on décide : “Ne parlons plus de coopération. Ne parlons plus de coopération et d’action nord-sud”.»

— Françoise Madray-Lesigne, présidente de l’Union francophone des aveugles

L’ancien premier ministre du Québec Bernard Landry est l’un des conférenciers. Il s’insurge contre la décision d’Immigration Canada.

«Je suis effaré et scandalisé. Par ailleurs, c’est une continuité de dégradation de l’image internationale du Canada. On est loin de Lester Pearson [NDLR : premier ministre du Canada de 1963 à 1968]. On est à Stephen Harper.»

— Bernard Landry

L’Union francophone des aveugles est née d’un projet élaboré à Montréal lors du Forum des pays francophones en 1996. L’un de ses objectifs majeurs était d’aider les aveugles des pays en voie de développement. Force est de constater, selon certains observateurs, que le Canada est prêt à les aider, mais à distance.

Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Négociations entre Ayuk Tabe et leGouvernement camerounais : Ayaba Cho réunit le Conseil de...

A en croire les termes d’un communiqué publié sur les réseaux sociaux dimanche matin par Ayaba Cho, la direction du mouvement sécessionniste...

Bill Gates et le nouvel ordre mondial pour sacrifier la planète

Bill Gates et ses associés du nouvel ordre mondial sont résolus à détruire l'humanité. Cette conclusion a de...

La crise anglophone et la communauté internationale (Décryptage)

La communauté internationale a toujours un rôle essentiel à jouer pour mettre fin aux conflits dans le monde,...

Une autre manifestation pour réclamer le départ de BIYA

Les manifestations s'enchaînent pour exiger la fin du régime autocratique qui règne en maître au sommet du Cameroun...

Cameroun: Ce que le régime Biya et les Ambazoniens se disent

La pression Onusienne C'est le Magazine Jeune Afrique qui a révélé cette information qui...
- Publicité -
Facebook Comments