Congo-Cameroun: avion avec 11 personnes dont 2 Français porté “disparu”

YAOUNDE — Un avion transportant 11 personnes (6 Australiens, 2 Français, 2 Britanniques et un Américain) pour le compte d’une compagnie minière, est porté “disparu” depuis samedi alors qu’il devait relier Yaoundé à une ville du nord Congo, selon des sources concordantes dimanche.

Le Cameroun, le Congo et le Gabon ont dépêché dimanche des moyens sur la zone pour tenter de retrouver l’appareil mais les recherches dans ce secteur où la forêt est “dense”, ont été interrompues pour la nuit et devraient reprendre lundi, a-t-on annoncé côté congolais et camerounais.

“Un aéronef de type Casa C212 exploité par la compagnie congolaise Aero-Services affrété par Cam Iron qui effectuait un vol de l’aéroport de Yaoundé à Yangadou (nord-ouest du Congo) est porté disparu”, a déclaré dimanche le ministre camerounais de la Communication Issa Tchiroma Bakary.

“L’aéronef avait à son bord 11 personnes dont 9 passagers et 2 membres d’équipage, parmi lesquels 6 Australiens, 2 Français, 1 Américain et 2 Britanniques”, a poursuivi le ministre.

L’avion était “parti de l’aéroport international de Yaoundé le samedi 19 juin à 09h13 pour une arrivée estimée à 10h20 locales (09h20 GMT). Le dernier contact a eu lieu à 09h51 locales”, selon le ministre.

Yangadou est petite ville minière congolaise qui dispose d’un aérodrome où seuls peuvent se poser de petits appareils.

“Ce voyage était consécutif à la tenue d’une session ordinaire du Conseil d’administration de Cam Iron” filiale de Sundance Resources, “qui a eu lieu à Yaoundé le 17 juin”, a déclaré le le ministre.

Il a précisé qu’une cellule de crise a été mise en place sur instruction du président camerounais, Paul Biya. Le ministère de la Défense a mobilisé un Hercule C-130, qui a une large autonomie de vol et peut voler à très basse altitude, un Piper et un Dormier, a-t-il ajouté.

Côté congolais, un avion qui a décollé de Brazzaville participe également aux recherches. Il devait passer la nuit à Ouesso, principale ville de la Sangha où se trouve Yangadou. Un hélicoptère parti de Libreville au Gabon fait également partie du dispositif.

“Ces appareils sont actuellement sur le terrain et ont d’ores et déjà entrepris les recherches appropriés”, avait détaillé le ministre camerounais.

“Au niveau local, les gouverneurs, préfets, sous-préfets et les populations riveraines de cette zone ainsi que les exploitants forestiers ont mis à disposition tous les moyens dont ils disposaient en vue d’appuyer les recherches”, a précisé le ministre.

Un responsable aéroportuaire camerounais avait déclaré qu'”aucune anomalie” n’avait été constatée lors du décollage.

Le gouvernement australien s’était déclaré inquiet dimanche matin sur le sort d’un avion transportant des cadres australiens de l’entreprise minière Cam Iron, entre le Cameroun et le Congo-Brazzaville, et dont il soulignait être sans nouvelles depuis samedi.

Le ministre australien des Affaires étrangères Stephen Smith avait notamment indiqué: “Nous sommes très préoccupés à leur sujet”.

Facebook Comments

- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Dans une récente sortie, le Président national du Mouvement...
Nous considérons l’interpellation irrévérencieuse de Macron à l’endroit des chefs d’Etat du Sahel comme une opportunité pour tourner la page de l’impérialisme français.
« L’UA, la Francophonie et le Commonwealth appellent Paul Biya...
Nous poursuivons la publication du livre de Thierry Meyssan, Sous...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments