Psychose du coup d’Etat : treize Nigérians en provenance du Liberia interpellés en Côte d’Ivoire

Le car transportant les Nigérians a marqué un arrêt à la gare routière de la capitale politique ivoirienne pour leur permettre de se restaurer.

Des passants les ayant entendus converser en anglais les ont trouvés suspects et dénoncés à la police qui les a conduits dans ses locaux pour les entendre.

Selon un officier proche du dossier, ces individus rentraient du Liberia où ils seraient établis pour aller passer les fêtes de fin d’année dans leur pays d’origine.

Conformément à leurs documents, ils seraient des étudiants et hommes d’affaires.

« Même si officiellement aucune charge ne pèse pour le moment sur ces hommes, ils sont gardés à vue à la préfecture de police en attendant les consignes de la hiérarchie à Abidjan », a expliqué l’officier.

« Il vaut mieux être prudents par ces temps qui courent. Nous ne disons pas qu’ils sont coupables de quelque chose. Mais il est bon qu’on anticipe sur les choses. S’ils vont vraiment chez eux pour fêter comme ils le prétendent, rien ne leur arrivera », a ajouté l’officier.

Selon lui, soit ces individus seront accompagnés à la frontière ivoiro-ghanéenne pour poursuivre leur voyage, soit ils seront mis à la disposition d’une instance suprême habilitée à établir la lumière sur leur situation.

Cette interpellation, au cœur de la Côte d’Ivoire, intervient au moment où des manœuvres militaires mixtes ont débuté le long de la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Liberia pour sécuriser la zone où plusieurs attaques meurtrières d’individus armés ont eu lieu contre les positions de l’armée ivoirienne.

Source Xinhua

Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments