Mugabe reçoit «le prix Confucius de la Paix»

À la suite du dirigeant russe Vladimir Poutine (2010) ou encore de l’ex-président cubain Fidel Castro (2014), le très discret prix Confucius récompense donc encore une fois une personnalité controversée.

Qiao Damo, fondateur d’un obscur «Centre chinois d’études internationales pour la paix», organisation qui décerne le prix, a expliqué jeudi à l’AFP que Robert Mugabe avait été retenu pour ses «contributions exceptionnelles à la paix mondiale».

Le dirigeant africain nonagénaire a été préféré à neuf autres finalistes, dont le milliardaire Bill Gates, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon ou encore la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, a-t-il ajouté.

«Si (Mugabe) n’était pas arrivé au pouvoir en 1980, quel talent aurait été gâché!», s’est exclamé M. Qiao, pointant sa capacité à «stabiliser le Zimbabwe» en établissant «un ordre (…) bénéfique au peuple», mais aussi à «promouvoir la paix en Afrique» en occupant la présidence tournante de l’Union africaine.

Le prix Confucius est apparu en 2010, après la remise du prix Nobel de la paix au dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo, ce qui avait provoqué la fureur de Pékin.

Il s’agissait, selon M. Qiao, d’établir une alternative «asiatique» à un Nobel «trop extrême et ne reposant pas sur des faits objectifs».

Le prix Confucius sera cette année accompagné d’une récompense de 500 000 yuans (environ 77 000 $), financée par un homme d’affaires sous couvert d’anonymat.

Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

C'est entre les lignes d'un télégramme produit en date...
L'aventure de la taxe sur les téléphones et les...

Autres actualités

Guinée Conackry : Que vaut la ” victoire” de Cellou Dalein Diallo ?

«Mes chers compatriotes, malgré les anomalies qui ont entaché le scrutin du 18 octobre et au vu des résultats sortis des urnes,...

Taxes sur les téléphones : Comment Paul BIYA a cédé

L'aventure de la taxe sur les téléphones et les tablettes numériques n'aura durée que trois jours finalement. Minette Libom, la ministre des...

La scène politique camerounaise en deuil : Woungly Massaga “Commandant Kissamba” a passé l’arme...

L'homme politique Camerounais René Jacques N'gouo WOUNGLY-MASSAGA dit "commandant KISSAMBA" est mort des suites de maladie. Il était né le...

Urgent : La gendarmerie de Bamenda Up Station en feu

C'est un coup sévère qui est porté à l'armée camerounaise sans doute par les combattants séparatistes. L'une des gendarmerie des...

Menaces du Colonel biyaïste Bamkoui à Sébastein Ebala «Si (le Bamiléké) Kamto prend le...

Cela se passe simplement de commentaires, et annonce combien les Camerounais doivent encore lutter pour sortir leur pays de la pire des...
- Publicité -
Facebook Comments