Interminable détention de Laurent Gbagbo : La CPI reconnait son erreur, mais ajourne sa décision sur sa libération

 
L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, aux Pays-Bas, le 28 janvier 2016.– Peter Dejong  /  POOL/AFP/Archives

 

Laurent Gbagbo sera maintenu en détention en attendant que la Chambre de première instance  réexamine son dossier et prenne une décision relative à la  liberté provisoire ou conditionnelle du leader ivoirien. C’est ce qui ressort de la décision prise ce mercredi par cette instance de la Cour Pénale Internationale.

le juge président de la Chambre d’Appel, Piotr Hofmanski, qui présidait mercredi un collège  de cinq juges constitué de Kumiko Ozaki, Sanji Mmasenono Monageng, Howard Morison et Chang-ho Chung, a  indiqué que la chambre de première instance a commis des erreurs dans ses décisions de maintenir l’ex chef d’Etat en prison.

Des erreurs portant sur l’âge de l’inculpé et son état de santé en l’occurrence, de même qu’elle n’a pas non plus tenu compte de la présomption d’innocence dont il doit en principe bénéficier, et cela de manière itérative, lors de ses précédents décisions.

Par conséquent le juge a ordonné le maintien de Laurent Gbagbo en prison jusqu’à ce que la chambre de première instance réexamine son dossier.
“La chambre de première instance doit réexaminer ces erreurs sur la détention de M. Gbagbo. Tant qu’elle n’est pas tranchée M.Gbagbo restera en prison. La nécessité ou non de son maintien en prison sera alors tranchée”, a en outre ajouté Piotr Hofmanski.

Même s’ils doivent encore patienter, et beaucoup espèrent que l’attente ne sera pas longue, pour voir la CPI  rendre une justice juste dans cette affaire qui oppose Laurent Gbagbo aux puissants de ce monde qui ont opté en 2011 de détruire la Côte d’ivoire afin de placer au pouvoir à Abidjan leur pantin Alassane Ouattara, les assoifés de justice de par le monde sont heureux de constater que de nombreux points ayant motivé le pourvoi devant la Chambre d’Appel ont été favorables à l’ancien président -véritable victime de la crise post-électorale ivoirienne de 2011- mais détenu provisoirement depuis six ans -un record- à la Haye, avec son compagnon d’infortune, le ministre Blé Goudé,  qui l’y a rejoint il y a environ trois ans.
Facebook Comments

- Publicité -

Plus populaires

Cette annonce est la dernière agitation en date dans...
Bien que l’Occident suggère qu’il ne cherche que la...
Une énormité. C’est le fait sans équivoque et incontestable qui...

Autres actualités

Le détournement de la Santé

Depuis 2 ans, nous vivons une avalanche de chiffres. Tous ceux qui travaillent dans le domaine des statistiques connaissent des difficultés énormes...

USA: le coup fourré anti Sultan?

Le Premier ministre grec a fait part de l’achat éventuel des chasseurs F-35 de fabrication américaine et de la contribution de la compagnie...

La bonne gouvernance en Afrique sub-saharienne, opportunités et leçons

Des institutions solides qui garantissent l'intégrité dans la gestion des affaires publiques sont essentielles sur la voie d'une croissance plus élevée et...

Nigeria, la destination des startups prometteuses d’Afrique ?

Tomi Ayorinde, cofondateur et directeur général, a déclaré que ce nouveau financement permettra de faire passer son réseau d'agents mobiles de 7...

Pourquoi l’Afrique représente l’opportunité la plus lucrative pour la fintech, le DeFi et le...

Barbara Iyayi a fondé Unicorn Growth Capital en 2020, un fonds de capital-risque dirigé par des femmes qui investit dans l'avenir de...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :