Vengeance d'après-Genève : Paul Biya coupe l'Internet pour assassiner des pro-Brigade Anti-Sardinards ? (Camerounweb)

 
Biya Paul a fait couper internet hier au Cameroun pendant 2h de temps pour assassiner quelques prisonniers ; nous ne savons combien. Mais toujours est-il qu'il y'aura des disparitions des corps sous le couvert de la grande nuit noire.

Il a donc, une énième fois, tiré sur des prisonniers qui demandaient à discuter. Étaient-ils armés? De quoi?

Tôt dans la journée en effet, la mutinerie s'était ouverte dans la cour d'honneur avec une centaine de prisonniers Ambazoniens qui exprimaient leur ras-le-bol sur entre autres sujets:

– leur détention illégale depuis 2 ans sans jugement alors même que certains de leurs amis arrêtés avec eux avaient été libérés déjà. Ils demandaient donc à Paul Biya ce qu'ils font en prison;

– ils revenaient en suite sur les motifs de leur engagement pour la cause Ambazonienne. Il se trouve que de nombreux individus parmi eux ont perdu un frère, une sœur ou un parent sous les balles de l'armée le 1er Octobre 2017 alors qu'ils commémoraient pacifiquement le l'indépendance du Cameroun anglophone. Dans leur communiquer ils recensaient même une liste d'environ 30 personnes tuées ce jour là pour rien et chutaient pour montrer que c'est à cette occasion que par légitime défense leur peuple prit les armes.

– en exigeant leur libération immédiate, ils demandaient à rencontrer le ministre de la justice, le ministre de la défense pour négocier, Ayuck Tabe et Maurice Kamto pour discuter. Cette requête est restée lettre morte; sûrement parce que dans l'imaginaire du tyran c'est une grosse insulte que d'avoir à écouter les plaintes et les doléances des prisonniers qui de surcroît sont détenus illégalement.

On pouvait lire sur leur pancarte des messages d'appel à l'aide de l'ONU, des USA, de l'UE.

Plus-tard la manifestation s'est généralisée au reste des prisonniers. Dans une vidéo en effet on peut voir un jeune détenu qui se plaint de la qualité des repas faits souvent à base de maïs charançoné. Dans une autre on peut voir le Vice Président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, Mamadou Mota affirmer clairement ces paroles : " Nous n'avons aucun problème ni avec les gardiens de prison, ni avec la prison elle-même, ni avec le Régisseur. Tout ce que nous demandons c'est d'être jugé et condamné ou relaxé car nous avons marre des procédures interminables. Nous voulons discuter avec Monsieur le ministre de la justice. S'il ne vient pas, nous dormirons dans cette cour. "

Après ce discours il était vite retourné dans son mandat d'où il a été enlevé ce matin vers minuit, ainsi que Serge Branco Nana, militant du MRC et des leaders Ambazoniens de la mutinerie.

Avant cet enlèvement, il y'a eu une pluie de coups de feu sur la prison suivie d'un nuage de lacrymogène, puis des morts si l'on s'en tient à l'information du responsable régional du parti SDF pour le centre.

Un jour nous saurons quel problème Biya a avec le dialogue. Mais il faut bien se rendre à l'évidence que cette répression mortelle ne dissuadera pas les Ambazoniens qui se sont dit prêts à mourir ou à rentrer vivant chez eux. Que le ministre de la justice prenne ses responsabilités. Sa mission n'est pas seulement d'organiser des meetings pour fustiger la BAS. Comment comprendre que sur 6000 prisonniers jusqu'à 4500 sont de simples prévenus sans jugement ? Si cette question n'est pas résolue d'autres mutineries suivront car Nkondengui est aujourd'hui un volcan avec un mélange d'ambazoniens, de militants du MRC, d'anciens ministres, de criminels, de violeurs, de trafiquants d'ossements humains etc…de quoi faire un vrai cocktail Molotov. Il faut libérer tous les prisonniers politiques.

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Apr-s-Gen-ve-Kondengui-expose-la-vraie-face-de-Paul-Biya-468282

Facebook Comments

- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

A l’issue d’une récente assise du conseil de sécurité...
Convoquée ce 13 décembre à l'initiative de Paul Biya,...
La "Réunion de clarifications" de Pau convoquée  pour lundi...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments