Cameroun– Voici les noms des 48 tortionnaires (policiers, gendarmes et magistrats) d’opposants à ne pas oublier

Ils vous disent en vous frappant à en perdre haleine qu’ils n’ont plus rien à perdre. Et que même si la communauté internationale devait intervenir, ils auront auparavant tué ou mutilé à vie tous les ennemis du régime, qui n’ont qu’à ce soumettre à la loi du silence ou subir leurs misérables sorts.

Ils ? ce sont des policiers, des gendarmes, et quelquefois des fonctionnaires civils, en tout cas des serviteurs de l’Etat, qui par carriérisme, opportunisme, choix tribal délibéré, ont décidé de vouer leur vie à réaliser les basses besognes d’un régime Biya qui entend se maintenir ignoblement au pouvoir, y compris au prix des vies humaines. Ne laissant de toute façon aux Camerounais assoiffés de vérité que le choix de sombrer dans l’obscurantisme de la lutte armée pour la faire éclater au grand jour  prévaloir dans leur pays.   

Sans que leur liste ci-dessous soit exhaustive, tout comme ne le sera jamais celle de leurs victimes, quelques-unes seulement parmi celles-ci ayant la force de transcender le traumatisme à elles causées par la torture subie dans les laboratoires  de test des recettes de chosification, d’animalisation, de déshumanisation et de massacre de l’homme que sont devenus les services de sécurité sous Biya, voici, outre les vrais bénéficiaires le président apparent de la République, Paul Biya, son épouse Chantal  Pulchérie née Vigouroux, et leur filleul, Ferdinand Ngoh Ngoh, président exécutif de la République par  délégation de signature permanente dans le cadre d’une passation de gré à gré du pouvoir au sein du régime.

 
Les 18 cerveaux de la torture :

1.    Martin MBARGA NGUELE Délégué Général à la Sureté Nationale, Policier.
2.    Yves Landry ETOGA GALAX Secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la Gendarmerie, Diplomate.
3.    Léopold Maxime EKO EKO Directeur général de la recherche extérieure, Policier.
4.    Général ELOKOBI Njock Daniel Directeur Central de la Coordination de la gendarmerie nationale, Gendarme.
5.    Commissaire Divisionnaire Jacques DILI Directeur de la police judiciaire, Policier.
6.    Commissaire Divisionnaire ESSOGO Raymond Délégué régional de la sûreté national du Littoral, Policier.
7.    Commissaire Divisionnaire PIGUI NGOSSO Eloi Gaëtan, Commandant du Groupement Spécial des Opérations (GSO), Policier.
8.    Commissaire Divisionnaire ONANA ATENGUENE Théophile Directeur des Renseignements Généraux, Renseignement.
9.    Colonel Joël Émilie BAMKOUI Commandant de la Sécurité Militaire, Gendarme.
10.    Commissaire NGOM PASSAM Christian Chef de service adjoint des études, de la Coordination et des Enquêtes Criminelles, Policier.
11.    Commissaire Divisionnaire MEJABE JOHN ENONGUENE, Commandant opérationnel du Commandement central des groupements mobiles d’intervention, Policier.
12.    Commissaire Divisionnaire NDIE NGAH Jean-Marie Délégué Régional de la sûreté national du Sud-Ouest, Policier.
13.    Lieutenant-Colonel ERIC THADÉE ENGONO Commissaire du gouvernement au tribunal militaire de Yaoundé, Magistrat Militaire.
14.    Lieutenant-Colonel MISSE MISSE NJONE Jacques Baudouin, Juge d’instruction du tribunal militaire de Yaoundé, Magistrat militaire.
15.    ABEGA MBEZOA, Epse EKO EKO Colonel, Présidente du tribunal militaire de Yaoundé, Magistrat Militaire.
16.    Commissaire divisionnaire HANDY Commissaire Central No 1, Yaoundé, Policier.
17.    Lieutenant-Colonel MEM Michel Juge d’instruction au tribunal militaire de Yaoundé, Magistrat militaire.
18.    Édith Ondoua ATEBA, ambassadrice du Cameroun au Gabon.

Les 27 tortionnaires (exécutants) :

1.    Lieutenant-colonel MENGADA BELA Ignace Walter, Commandant du Groupement de Gendarmerie Territoriale de Yaoundé, Gendarme.
2.    Chef d’Escadron BIALO Dieudonné Chef service/ service central des recherches judiciaires, Gendarme.
3.    Maréchal des Logis MENDO Thierry Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
4.    Bodo Moise Guy Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
5.    ASSAKO ABOO HERVÉ DIEUDONNÉ Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
6.    OBONO Christian Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
7.    Lieutenant ALO’O MBA Maxime Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
8.    ABOMO Joséphine Noëlle Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
9.    Maréchal des Logis MENGONG Philemon Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
10.    MBANG MANGANG Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
11.    Njoya Armiahou Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
12.    Baba Limane Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
13.    Rodrigue Binedine Ismaela Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
14.    Lieutenant KAPYA Nana Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
15.    TITA Jackson Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
16.    Maréchal des Logis NYENTI DORIS EYONG Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme
17.    FIONG Didier Christian Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
18.    Lieutenant-Colonel KAOLE ALEOKOL Raymond Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme
19.    ENGOLO Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
20.    MAC HOUSNI Service central des recherches judiciaires au SED,
21.    Gendarme. YANNICK NANG NANG Service central des recherches judiciaires au SED,
22.    Gendarme. BERNARD NDZANA Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
23.    Adjudant EBODE LUC CYRILLE Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
24.    PATRICK MBA Service central des recherches judiciaires au SED,Gendarme.
25.    ISMAËLA ISMA Service central des recherches judiciaires au SED, Gendarme.
26.    Thierry Abina Ahanda, commandant de la légion de gendarmerie du littoral à Douala.
27.    MEDJO FREDY ARMAND, Ancien Regisseur de la Prison de Kondengui, administrateur des prisons

N.B. :
A-    Il ne faut surtout pas perdre de vue que ces 45 âmes damnées agissent pour le compte de trois personnes qui sont quant à elles les Commanditaires et principaux bénéficiaires de la Torture au Cameroun :

1.    Ferdinand Ngoh Ngoh, bénéficiaire de la délégation des pouvoirs.
2.    Chantal Biya, première dame.
3.    Paul biya, président illégitime, 86 ans.

B-    Par ailleurs, il ne s’agit ici que des tortionnaires qui s’activent particulièrement dans le volet gestion par la répression barbare de la crise politique née de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018. Ceux qui sont affectés au massacre des sécessionnistes anglophones font bien pire.

Facebook Comments

- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments