Cameroun : vaste déploiement militaro-policier en attendant le message présidentiel

Annoncé lundi et très attendu, le discours présidentiel qui sera prononcé à 20 heures a plongé les grandes villes camerounaises, Douala et Yaoundé notamment, dans une psychose sécuritaire qui fait craindre que le message de Paul Biya ait été préparé pour jeter de l'huile sur le feu.
 
« Est-ce que Paul Biya va démissionner ? Pourquoi les militaires et les policiers des ESIR (Equipes Spéciales d'Interventions Rapides, ndlr) défilent comme ça comme si les militants de Kamto avaient prévu une autre marche ?… ». W. Christian qui pose  cette question est très inquiet, car depuis 10 heures ce mardi, il observe un ballet incessant de camions de l'armée, de cars et autres véhicules de la gendarmerie de la police, dans une ambiance  d'encerclement de la ville.

Les forces de défense et de sécurité qui se déploient dans la ville capitale économique, et aussi selon nos correspondants à Yaoundé, la capitale administrative, paraissent si nerveux qu'on a l'impression que quelque chose de dramatique pouvant se décliner sous la forme d'une confrontation armée se profile.

Le discours de Paul Biya de ce soir sera-t-il une déclaration de guerre de plus, comme celles que  le chef de l'Etat a déjà faites en 2017 et lors de sa prestation de serment en novembre 2018 alors que l'on l'attendait sur le terrain de l'apaisement ?

On le saura dans quelques instants.

Facebook Comments

- Publicité -

Partagez cet article

- Publicité -

Plus populaire

Voyage apostolique à Madagascar : Le président Rajoelina (re)prête serment devant le Pape François

Profession de foi. Andry Rajoelina, président de la République, a fait dans le lyrisme, à Iavoloha, samedi, en réitérant...
- Advertisement -
Facebook Comments