Cameroun- Main tendue, le MPCN de Paul Eric Kingue rejette le dialogue national à la sauce Biya


Par la voix de son 1er Vice- président national Me René Manfouo Sangong, le parti Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau (MPCN) dont le leader, Paul Eric Kingue, est emprisonné depuis janvier, a réagi à l’initiative du président Biya de convoquer un dialogue national fin septembre pour trouver des solutions.

Le parti de l’ancien directeur de campagne de Maurice Kamto  prend acte de l’initiative présidentielle et relève la pertinence des objectifs, mais questionne la forme du dialogue annoncé.

Un questionnement qui l’amène à relever cependant le peu de crédibilité qui entoure un forum appelé de tous leurs vœux par tous les Camerounais, mais dont l’initiateur même semble en galvauder la finalité, pour ne pas dire qu’il en est le fossoyeur avant la lettre, puisque l’inscrivant à contre-courant du souhait de la majorité de le faire intégralement inclusif  et non exclusif.

« La paix se fera avec tout le monde », écrit le proche collaborateur du leader du MPCN, faisant ainsi chorus avec la majorité des Camerounais et des partenaires extérieurs du Cameroun, qui n’ont de cesse d’appeler les autorités de ce pays à poser les bases de pourparlers sincères et inclusifs pour sortir des crises profondes qui empêchent ce pays de renouer avec la paix, la sérénité et le vivre ensemble qu’on lui a connu dans un passé plus ou moins… lointain.    

Ci-dessous, fac-similés du Communiqué officiel du MPCN


Facebook Comments

- Publicité -

Partagez cet article

- Publicité -

Plus populaire

Voyage apostolique à Madagascar : Le président Rajoelina (re)prête serment devant le Pape François

Profession de foi. Andry Rajoelina, président de la République, a fait dans le lyrisme, à Iavoloha, samedi, en réitérant...
- Advertisement -
Facebook Comments