Cameroun : Comment et Pourquoi La Dynamique de Albert Dzongang et le MRC de Maurice Kamto ont fusionné

La Dynamique s’est sabordée lors d’un Congrès extraordinaire tenu le 19 octobre à Douala, avec pour unique point à l’ordre du jour sa fusion-absorption avec le MRC.

Après un séjour d’environ neuf mois à la prison principale de Yaoundé, les leaders politiques Maurice Kamto du MRC  et Albert Dzongang de la Dynamique, semblent avoir été davantage rapprochés par cette épreuve, au point de décider de ne plus faire qu’un seul.

« Un mariage de raison. Et d’amour ». C’est ainsi qu’a été accueillie mercredi l’annonce de la fusion-absorption entre les partis Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) du Pr. Maurice Kamto et Dynamique pour la Renaissance Nationale (La Dynamique) de l’ancien député Albert Dzongang.

Les raisons d’une décision politique capitale

« Le poids politique de l’heure et l’implantation du MRC » sont les éléments d’appréciation qui ont décidé la désormais ex- Dynamique pour la Renaissance Nationale à passer du statut d’allié du MRC à celui de membre, « afin d’éviter la confusion », « les objectifs poursuivis par les deux partis étant les mêmes », comme on peut le lire dans le procès-verbal du Congrès extraordinaire.   

Lundi, une correspondance a été adressée au ministre de l’Administration territoriale par la direction de l’ancienne formation politique, afin de lui notifier la cessation de ses activités par voie de conséquence.

 Dans le même ordre d’idées, Albert Dzongang a rendu public une lettre circulaire recommandant aux militants et sympathisants de l’ex-La Dynamique de se rapprocher des structures de leur localité. « Pour ceux des anciens militants de la Dynamique qui souhaitent être candidat aux prochaines élections, ils devront se signaler aux responsables du MRC de leur lieu de résidence pour être insérés dans les listes d’investitures suivant le quota qui leur est réservé. », écrit Albert Dzongang dans cette circulaire qu’il signe « L’Ancien Président National de la Dynamique ».

Albert dzongang, du RDPC au MRC

Démissionnaire du Rdpc (parti au pouvoir dont il avait été député au courant de la législature 1992-1997) et candidat à l’élection présidentielle d’octobre 1997 -sous les couleurs du Parti populaire pour le développement (PPD)- à l’issue de laquelle il fut classé 4ème avec 1,19% de voix pour près de 41.000 suffrages favorables, Albert Dzongang avait fondé l’année d’après, le parti  la Dynamique qui portera sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2011 qu’il avait l’ambition de remporter pour donner à l’une des deux ethnies du Cameroun, ” l’ethnie de ceux qui souffrent”, la possibilité d’avoir leur président à eux, par opposition à “l’ethnie de ceux qui mangent” représentée depuis longtemps dans les plus hautes sphères de l’Etat par Paul Biya, président depuis 1982.Il n’eut pas plus de chance qu’en 1997 (classé 7ème avec un score de 0,55% pour 26.400 voix. En 2018, il a soutenu la candidature à la présidentielle de Maurice Kamto du MRC. La campagne aurait été couronnée de succès, mais leur victoire aurait été “détournée” au profit du président sortant et candidat à sa propre succession, avec la complicité du Conseil Constitutionnel. La revendication de cette victoire a conduit derrière les barreaux pour plus de 8 mois, Maurice Kamto et ses alliés dont Dzongang, qui eurent la malchance de tomber dans une embuscade policière le 28 janvier 2019, alors qu’ils se trouvaient en pleine concertation au domicile de… Albert Dzongang. Plutôt que de diviser les hommes et leurs organisations, le calvaire qui a été (solidairement ?) infligé à Kamto, Dzongang et autres, ainsi qu’à leurs militants et sympathisants, a plutôt contribué à les unir. D’où probablement l’acte politique majeur du 19 octobre.     

Une conférence de presse interrompue par la police au domicile de Albert Dzongang au lendemain de la présidentielle de 2018
Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

La Chine resserre le nœud coulant autour du cou de Taiwan

Ces deux derniers jours, il ne semblait y avoir aucune autre nouvelle dans le monde que la visite à Taïwan de la...

« Je veux m’assurer que la vie de Glencore soit un enfer »Akere Muna

L’avocat international entend en tout cas se battre pour qu’elle, l'affaire Glencore, continue de faire les gros...

Nancy a bravé le dragon chinois mais a-t-elle gagné

N’est-ce pas ? Pas vrai ?! Et bien…… Oui,...

Washington se cache derrière une vieille dame pour provoquer la Chine

Les États-Unis viennent de nous montrer qu’ils peuvent descendre encore plus bas que leurs créatures ukro-nazies du bataillon Azov, passés maitres dans...

La bombe suprême tranchera la guerre

Washington est « profondément préoccupé » par le fait que Moscou utilise maintenant l’usine comme base militaire et tire sur les forces ukrainiennes autour...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :