Cameroun : Un glissement de terrain fait environ 40 morts et 50 disparus à Bafoussam (Vidéos)

Au Cameroun, les catastrophes naturelles se suivent et se ressemblent depuis quelques mois en termes de coûts humains et matériels. Bafoussam en a fait l’amère expérience dans la nuit de lundi à mardi.

Plongé dans la désolation totale depuis les premières heures de ce mardi, le quartier Ngouache dans l’arrondissement de Bafoussam 3ème a vécu, jusqu’à cette tombée de la nuit, au rythme des lamentations, mais surtout des coups de pelle, de pioche et autres bruits de pelleteuses, les uns comme les autres se démenant pour extraire du sol, et si possible les tirer des griffes de la mort des habitants ensevelis vivants.

Comme dans la loi des séries

Après les régions septentrionales, notamment l’Extrême-Nord qui se noie dans les eaux des rivières sortant régulièrement de leurs lits depuis quelques mois, c’était au tour de la ville de Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest, de subir les affres du glissement de terrain dans la nuit du 28 au 29 octobre.

Le premier bilan en début de matinée qui faisait état de plus d’une dizaine d’habitations détruites ou englouties, d’environ une dizaine de morts, ainsi que de plus d’une dizaine de victimes piégées dans les décombres, a été sensiblement revu à la hausse en fin d’après-midi, avec un chiffre alarmant d’une quarantaine de tués sortis des gravats et plus d’une cinquantaine de disparus.

Le gouvernement au secours de Bafoussam?

Présent dans la ville depuis la semaine dernière, le ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam, s’est rendu sur le théâtre du drame et a promis, pour le compte de son département ministériel, le déblocage d’une aide d’urgence de 5 millions de Francs CFA, équivalent de 7500 euros, pour le déguerpissement et le soutien aux victimes.

Premiers témoignages rapportés par la télévision Canal 2 très tôt mardi

Aux dernières nouvelles, le ministre de l’Administration territoriale, Atanga Nji, dont le département est chargé de la gestion des catastrophes, et sa collègue du Développement Urbain et de l’Habitat, Ketcha courtès, s’apprêtaient à se rendre sur les lieux où les sapeurs-pompiers sont à pied d’œuvre depuis le matin pour atténuer le désarroi des populations.

#ctaText??#  Pétition: Plus de 40 intellectuels signent "Halte à la présidence à vie en Afrique !" de Veronique Tadjo, Thierno & Eugène Ebode,

Décidément, le Cameroun

Finalement, les catastrophes ont élu domicile au Cameroun.

Il y a quelques années, a été déclenchée une autre par les hommes dans les régions anglophones du pays où la guerre de sécession aurait déjà fait des dizaines de milliers de morts selon certaines sources plus ou moins crédibles;

Cette catastrophe dénommée “effets de la crise anglophone” faisait suite à une autre en cours dans les trois régions septentrionales et la région de l’Est du fait de l’agression du pays par la secte Boko Haram, des prises d’otages dans l’Adamaoua et des incursions en territoire camerounais, à partir de l’Est, des ex-rebelles centrafricains de la milice Seleka en débandade;

Depuis quelques mois, c’est au tour de la nature de se déchainer contre le pays… du président Paul Biya. Et comme d’habitude, ça va de région en région.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Côte d’Ivoire : Konan Bédié et le FPI d’accord pour “l’unité d’action” anti-Ouatara demandée...

L’ex-chef de l’Etat Henri Konan Bédié dont la candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain en Côte d’Ivoire n’a pas mis...

53 immeubles au Cameroun et en France, 39 véhicules, 20 milliards… J.A. lève un...

Le magazine panafricain basé  à Paris en France a pu avoir accès  au dossier en justice de l’ancien tout-puissant ministre de la...

L’Hon. Albert Dzongang répond à Atanga Nji : «Les balles sont le quotidien de...

  L’ancien député, affirme que « Le 22 septembre c’est le déclenchement de la révolte de 99% d’opprimés...

Cameroun: “On s’adresse au président de la République que nous payons”. Me Alice Nkom...

"Je n'ai pas donné mandat au RDPC de gérer ma vie, mais à un monsieur qui est aujourd'hui mon mandataire...donc, ce que...
video

Syndrome Malien : Ces militaires qui rejoignent la résistance et appellent à une sortie...

10.000 (dix mille), 20.000 (vingt mille), 30.000 (trente mille), 40.000 (quarante mille), 50.000 (cinquante mille)… Les Camerounais doivent sortir massivement « pour renverser…...
- Publicité -
Facebook Comments