Cameroun/glissement de terrain : le bilan s’alourdit, le chef de l’État réconforte… le gouverneur

Le bilan du glissement de terrain dans la nuit de lundi à mardi au quartier Gouatchié 4 à Bafoussam n’a pas cessé de s’élever, passant à près d’une cinquantaine de morts –dont quatre femmes enceintes- selon des sources hospitalières contactées par Cameroonvoice il y a quelques instants, et environ une centaine de disparus, et des blessés plus nombreux encore que la quatre-vingtaine signalée mardi soir.

De sérieuses appréhensions

C’est dire combien passé l’émoi d’hier, l’heure est à la crainte d’éventuelles pertes en vies humaines, aussi bien parmi les personnes qui n’ont pas encore été retrouvées malgré l’intensification des fouilles et des recherches, que parmi des victimes déjà tirées des décombres.

Une inquiétude partagée par les autorités camerounaises, notamment le président Paul Biya (victime lui-même l’année dernière, presque à la même période, d’un “glissement de date” qui lui avait fait manquer son engagement d’apprêter le Cameroun pour « le jour dit »).

Hautes compassion et instructions présidentielles

Apprenant la nouvelle, le chef de l’Etat a immédiatement adressé un télégramme compassé, via le gouverneur de la région de l’Ouest, à ses compatriotes victimes de cette catastrophe naturelle. Paul Biya a également donné de hautes instructions aux ministres respectifs de l’Administration Territoriale et de l’Habitat et du Développement Urbain afin que ceux-ci fassent personnellement le voyage de Bafoussam, pour toucher du doigt le désarroi des populations.

Soutien au… déguerpissement

Ces personnalités qui ont donné un point de presse juste après leur arrivée pour éclairer l’opinion sur la catastrophe en question, et qui vont tenir une réunion de crise ce mercredi dans les services du gouverneur de la région, avaient été précédées sur le terrain par le ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam, qui a annoncé une aide de 5 millions de son ministère pour… déguerpir les et soutenir les victimes. Qui n’en reviennent pas !

À LIRE
Cameroun : Il faut combien de morts pour déplacer Biya ?

En attendant, des informations officielles font état de ce que sur hautes instructions du président Biya, le MINDDL a distribué de l’argent aux sinistrés, les informant par ailleurs de ce que « Le président Paul Biya m’a demandé de fournir une aide financière urgente à ceux qui ont perdu tous leurs biens et ont faim, sans nourriture et sans eau. Nous allons examiner leurs besoins et voir ce qu’il faut faire le plus tôt possible ».

Facebook Comments
- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Un constructeur chinois a lancé les ventes d’une réplique...
Cameroonvoice vient d’apprendre qu’ABOUBAKAR KOMBO, maire de la commune...
Diversement soutenu par des Camerounais  pendant l'élection présidentielle sous les...
Quelques semaines après l’exclusion du Cameroun de l’AGOA par...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments