Cameroun : Fame Ndongo sous le feu de la fureur des enseignants

Alors qu’ils remplissent les conditions nécessaires pour bénéficier du recrutement ouvert à 1000 docteurs en chômage, plusieurs centaines d’universitaires  se sont vus refuser cette opportunité qui est à contrario accordée à des personnes vivant à l’étranger,  non qualifiées et autres cas d’irrégularités. Ils font depuis ce 15 décembre le pied de grue dans les services du ministre de l’Enseignement supérieur pour dénoncer cette forfaiture.

C’est depuis samedi  aux mâtines sonnantes que plus d’une centaine d’universitaires sont venus en masse pour dire leur mécontentement dans les services de Jaques Fame Ndongo.  Les matelas, les réserves de nourritures et autres constituantes de leur paquetage disent leur détermination à dénoncer l’injustice dont ils sont victimes.  C’est que ces enseignants  se sont astreints à la procédure d’enrôlement pour le recrutement de 1000 docteurs dans la fonction publique initié par l’Etat . Mais les listes  publiées vendredi par Jacques Fame NDONGO, ministre de l’Enseignement supérieur présentent de nombreuses irrégularités à les en croire.  Car on y trouve «les étudiants en master des travailleurs, les fonctionnaires les médecins, des étrangers, et des doublons.» ont ils indiqué à Cameroonvoice. Les manifestants révèlent que certains dossiers ont été rejetés pour profil non conforme au détriment de ceux là même qui ont passé brillamment leurs auditions. Dans la mosaïque des candidats retenus, il y en a qui ont soutenu en mai 2019, alors que ceux là même qui sont sortis depuis plusieurs années se sont vu recaler sans motif précis.  Comme cela ne suffisait pas,  certains candidats  retenus vont au-delà de la limite d’âge  qui est de 45 ans.

Les cadres du régime Biya ne cachent donc plus véritablement leur inclinaison pour le népotisme,  la corruption et les intérêts particuliers au détriment du bien de tous les Camerounais. Il faut encore des doctres éclairés et insoumis pour le déplorer.  Les enseignants qui font le pied de grue au Ministère de l’Enseignement supérieur en sont sans doute. Ils comptent en effet poursuivre leur mouvement jusqu’à ce que leur recrutement soit acté.Si l’enrôlement inclusif de tous ces enseignants grévistes a été annoncé il n’y a plus qu’à attendre pour voir si Yaoundé ira de l’annonce aux faits.

Facebook Comments
- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments