Nouvelle intimidation d’un des témoins ougandais venu dans le cadre du procès contre Total à Paris (Survie)

Jelousy Mugisha, l’un des deux témoins Ougandais, venus cette semaine en France, a été arrêté samedi matin à l’aéroport à son retour en Ouganda et retenu près de 9h par les autorités avant d’être libéré. Leader d’une des communautés ougandaises affectées par le méga-projet pétrolier de Total, il était venu témoigner à Paris pour l’audience qui a eu lieu au Tribunal de Grande Instance de Nanterre jeudi 12 décembre [1]. Il a été interrogé sur les raisons pour lesquelles il a participé à cette action en justice en France. Cette arrestation fait suite à de nombreuses pressions exercées depuis des années à l’encontre des personnes expulsées de leurs terres par la multinationale pétrolière française, en particulier celles qui tentent de revendiquer leurs droits. Jelousy Mugisha avait déjà subi de fortes intimidations la semaine précédant sa venue en France, l’obligeant à se cacher à Kampala pendant une semaine. Les Amis de la Terre France, Survie et leurs quatre partenaires ougandais, parties prenantes de cette action en justice, demandent que le droit soit respecté et que ces intimidations sur les communautés impactées par le projet pétrolier cessent immédiatement.

[1] Total Ouganda : première audience historique sur le devoir de vigilance, 12 décembre 2019

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments