Guinée : Alpha Condé, le rêve en sursis

Alors qu’il veut s’assurer un troisième mandat à la tête du pays à l’âge de 81 ans, Alpha Condé fait désormais face à la fureur de l’opposition qui entend empêcher la tenue des élections législatives en février prochain, préalable d’un carton à la présidentielle d’octobre.

Alors qu’il veut s’assurer un troisième mandat à la tête du pays à l’âge de 81 ans, Alpha Condé fait désormais face à la fureur de l’opposition qui entend empêcher la tenue des élections législatives en février prochain, préalable d’un carton à la présidentielle d’octobre.

Alpha Condé ne l’a pas dit précisément mais le mystère est levé sur ses aspirations relativement à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Après 11 années à la tête du pays, l’octogénaire vient d’annoncer à la surprise générale un projet de nouvelle Constitution « J’ai instruit le Ministre de la Justice d’élaborer un projet de nouvelle Constitution, indispensable au bon fonctionnement de notre pays. Ce projet fera l’objet d’une large vulgarisation avant son adoption par le peuple souverain de Guinée » a-t-il précisé le 19 décembre sur son compte Tweeter.

Image result for Aliou Condé
Aliou Condé le secrétaire Général de l’UFDG

Voilà qui a conforté plus d’un sur les ambitions du président en exercice de la Guinée.  Des observateurs affirment qu’il s’active déjà pour une nouvelle mandature. Les législatives de février prochain sont une planche de salut pour Alpha Condé. L’opposition juge que ces législatives serviront au projet du président Alpha Condé qui ne cache plus son intention de briguer un autre mandat en 2020. Les forces alternatives de la Guinée ont donc annoncé qu’elles ne prendront pas part à ce scrutin en invoquant plusieurs inconvenances «Nous allons dans une mascarade électorale. Et nous devons la dénoncer. Nous sommes engagés dans un processus électoral qui a violé toutes les étapes ;  tout le processus a été biaisé. Premièrement avec la CENI nous n’avons pas eu les rencontres habituelles relativement à l’examen du chronogramme  avec toutes les parties prenantes à savoir les partis politiques et les partenaires au développement qui financent les opérations aussi.  Deuxièmement,  le comité de suivi qui avait été créé en 2016 et qui est chargé de veiller au déroulement des élections jusqu’à la fin des élections législatives ne s’est plus réuni depuis qu’il y a eu la crise des élections locales.  Troisièmement, on n’a pas tiré toutes les leçons des élections locales dont le processus s’est avéré chaotique, alors qu’on s’avance vers les législatives où les enrôlements et les contraintes sont plus importants.» A indiqué Aliou Condé le secrétaire Général de l’UFDG.  

Loin d’un boycott simple, l’opposition ambitionne de faire annuler la tenue de ces échéances comme l’explique Aliou Condé « Compte tenu de tout cela nous ne pouvons pas aller dans cette mascarade électorale. Et puisque nous ne voulons pas aussi faire la politique de la chaise vide,  nous allons nous employer à empêcher la tenue de cette élection. Nous allons donc inviter tous les citoyens qui sont pour l’alternance à se joindre à nous. Et ayant la masse critique,  le pouvoir en place va comprendre que la majorité des Guinéens ne les accompagne pas dans cette procédure et pourra le bloquer pour qu’on puisse s’accorder sur les contours de ce processus électoral ».  Rappelons que la Constitution Guinéenne en vigueur dispose que le Président de la République est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois. S’il en fut, le projet de nouvelle Constitution, n’est pas seulement indispensable au bon fonctionnement de la Guinée comme le prétend le Président, c’est la clef d’un nouveau mandat autant rêvé qu’incertain.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...
L’affaire Eric Christian Nya prend désormais une autre tournure....

Autres actualités

Urgent : 16 morts après un accident à Yaoundé

Au moins 16 personnes ont été tuées jeudi matin dans un accident sur une autoroute à Awae,...

Crise anglophone Médecins sans frontières quitte le Nord-ouest

Les autorités camerounaises ont accusé le groupe humanitaire d'aider des groupes séparatistes dans la région du nord-ouest, une accusation que le groupe...

Voici pourquoi Issa Hayatou a été suspendu par la Fifa

Mauvaise nouvelle pour le football camerounais. De source bien introduite, la Fifa annonce ce mardi 3 août 2021, que la Chambre de jugement...

Affaire Malicka : Martin Camus Mimb et son compagnon plaident coupables

C’est une information qui a été tenue secrète. Contrairement aux insultes formulées par leurs proches et sympathisants ; aux accusations de complots...

Rencontre Gbagbo-Ouattara : une lueur d’espoir, au-delà des jeux d’intérêts ? (Par Théophile Kouamouo)

Cet édito hebdomadaire est destiné aux abonnés payants de cette newsletter. Mais à titre exceptionnel, ce texte est rendu public. Pour...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :