Cameroun : Qui (n’) a (pas) tué l’avocat Sylvain Souop, proche de Maurice Kamto ?

Victime d’un accident de la circulation, l’avocat est mort des suites d’une réaction ou non-réaction à l’anesthésie. Difficile à comprendre et à accepter pour ses proches.

« Nous confirmons, avec la plus grande des consternations, le décès de Me Sylvain Souop. Aux dernières nouvelles en provenance du personnel soignant, il était prévu une opération sur son bras droit. Il apparaît que l’opération aurait été compromise et annulée du fait d’une réaction ou alors d’un défaut de réaction en relation avec l’anesthésie »,

Olivier Bibou Nissak, Porte-parole de Maurice Kamto

Dénouement tragique que celui-ci, d’un accident de la circulation tout ce qu’il y a d’anodin, survenu à Bafoussam, (région de l’Ouest) dans la nuit du 10 au 11 janvier dont Me Sylvain Souop (chef du pool des avocats du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun -MRC- pendant le contentieux électoral au Conseil Constitutionnel et devant les cours pendant le procès des militants arrêtés pour participation à la résistance nationale contre le hold-up électoral) est sorti avec une fracture tandis que son compagnon et confrère, Me Temate, par ailleurs membre lui aussi du conseil de la défense du MRC, s’en tirait avec un léger traumatisme.

En effet, depuis l’annonce du décès de ce très proche de Maurice Kamto, de nombreux Camerounais sont sous le choc et s’interrogent non seulement sur les causes de ce décès dans un contexte politico-sécuritaire où il n’est pas très évident que la survenue de tels tristes événements soit ce qu’il y a de plus naturel ou… innocent, mais également sur ce qu’il va advenir des militants de la résistance nationale contre le régime dont il est de plus en plus avéré, compte tenu de sa brutalité, qu’il ne tiendrait pas vraiment son pouvoir du suffrage populaire

Une mort (subite) qui interroge gravement

« Aux dernières nouvelles…,  il était prévu une opération sur son bras droit fracturé. Il apparaît que l’opération aurait été compromise et annulée du fait d’une réaction ou alors un défaut de réaction en relation avec l’anesthésie ». Ceci est  l’explication… donnée par Olivier Bibou Nissack -qui les tiendrait sans doute de sources médicales-. Mais une explication très factuelle et respectueuse du caractère sacré des faits en matière d’information, mais qui n’en demeure pas moins… trop alambiquée pour que l’on en reste là.

À LIRE
Cameroun : La révolte des enseignants

voire une erreur médicale criminelle

Tant il est vrai qu’en la lisant entre les lignes, elle semble induire tout du moins, une erreur médicale, que nul ne veut nommer de crainte d’être taxé de paranoïa.

« Qui (n’) a (pas) tué Sylvain Souop ? », se demande-t-on du bout des lèvres, en pensant en réalité à la vraie question, question de fond, qui taraude les esprits : « Qui a tué Me sylvain Souop ? », tant il est vrai que ce décès dont de nombreux Camerounais disaient encore –au moment où nous rédigions- attendre ou souhaiter l’infirmation, ne peut que bouleverser les esprits au moment où l’on semblait craindre ( !) un acte majeur, tel un coup de semonce, dirigé contre le MRC dont le leader, Maurice Kamto, hors du Cameroun depuis quelques temps, serait en train d’accentuer la mise à mal d’un régime familier des coups tordus. Cela d’autant plus que nonobstant la sérénité affichée ces derniers temps, le régime du président Biya traverserait manifestement des temps de grave incertitude depuis la décision du MRC de boycotter les élections législatives et municipales du 9 février 2020.

Facebook Comments
- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

La conférence de la Libye et la nouvelle ruée vers l’Afrique (WSWS)

Par sa forme et son lieu, la réunion fait rappeler la tristement célèbre «Conférence sur le Congo», qui s’est également tenue à Berlin du 15 novembre 1884 au 26 février 1885, à l’invitation du Chancelier allemand Bismarck. Son résultat fut l’«Acte général de la Conférence de Berlin» adopté par les représentants des États-Unis, de l’Empire ottoman, des puissances européennes et de la Russie.
- Publicité -
Facebook Comments