Cameroun : l’autopsie de Me Sylvain Souop

Dans une missive portée au Procureur général Près la cour d’Appel du Centre,  l’ordre des avocats au barreau du Cameroun souligne que Me Sylvain Souop est décédé dans des conditions troubles en sollicitant une autopsie

L’Ordre des avocats au Cameroun veut y voir claire dans la mort de Me Sylvain Souop. Si les officiels du Centre des urgences de l’hôpital central de Yaoundé veulent laisser prospérer l’idée qu’il a succombé à une fracture au bras suite à un accident, l’ordre relève dans sa lettre signée en date du 16 février  que l’avocat est décédé «dans des conditions qui méritent d’être élucidées.» peut-on lire entre les ligne de cette lettre signée du Bâtonnier de l’ordre Me Charles Tchakoute Patie. Pour ne pas laisser passer ce crime apparent, l’ordre des avocats va bien au-delà de la dénonciation. Il « porte  plainte contre x au nom de l’ordre des avocats au barreau du Cameroun et sollicite «une autopsie de sa dépouille  afin que le cas échéant,  des suites soient données aux responsabilités qui pourraient en découler. » lit Cameroonvoice. On se souvient qu’à la suite du décès de l’avocat du MRC le ministre de la Santé avait instruit une enquête administrative et avait « saisi l’ordre national des médecins pour connaitre des circonstances de cette importante perte » avait-il lancé. Toute chose qui laisse craintif. A quoi servira une enquête de façade, comme bien d’autres enquêtes, si ce n’est décliner la responsabilité du régime de Yaoundé dans « cette importante perte » ? Il aurait été plus indiqué de solliciter des médecins légistes indépendants pour une autopsie afin d’avoir la vérité et de passer aux sanctions des responsables voire des arrestations. On n’y songe guère ; cette perte n’est finalement importante que pour le MRC que les officiels de Yaoundé essayent de phagocyter.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Attristé par la nouvelle de la mort du légendaire...
Le déplacement de Paul Biya s'est fait dans la...
Chaque jour les zombies qui usurpent le pouvoir, défient...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments