CAN et CHAN : Comment le Cameroun s’effondre déjà

Retenu pour organiser la 12eme édition de la Coupe du monde militaire de football féminin, le Cameroun vient de se désister en invoquant entre autres des raisons financières.

La boutade « Impossible n’est pas camerounais » n’a jamais autant bien collé au pays de Paul Biya. A 4 mois du Kick off de la Coupe du monde militaire de football féminin le Cameroun vient de se déclarer non partant pour accueillir la manifestation. C’est une note confidentielle du Ministre de la Défense Joseph Beti Assomo qui a fuité dans la presse qui le fait savoir. « J’ai le regret de vous annoncer que le Cameroun se retire de l’organisation de cette compétition qui devrait se tenir du 20 juin au 7 juillet 2020 à Yaoundé. » a écrit le ministre dans la missive transmise au Conseil international du sport militaire. Sur les raisons de se désistement pour le moins inattendu, il explique que «  Les contraintes financières que nous imposent l’organisation du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) en avril 2020 et le rapprochement de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN)  en janvier 2021 au lieu de juin de la même année,  ne nous permettent pas, En dépit de notre engagement et notre enthousiasme, d’organiser sereinement cette compétition internationale. » Un motif qui a tout pour surprendre. L’on se souvient que le 9 avril 2019 lors d’une pré-visite d’inspection du CISM conduite par le Nigérian Abdulraheem Bello le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a laissé entendre après une audience qu’aucun doute ne plane sur la capacité du Cameroun à abriter cette compétition mondiale. C’est absolument à rien y comprendre. Les infrastructures de l’actuelles CAN 2021 étaient prévues pour d’être livrées pour la plupart en décembre 2018; voila que leur réalisation perturbe ostentatoirement la tenue d’une compétition de l’an 2020. Le Cameroun serait dos au mur. Voilà qui conforte la crainte de Cameroonvoice sur l’éventualité d’une panique générale à Etoudi après le rapprochement de la date de la tenue de la CAN 2021. Le vent de panique est donc réel; la grande inconnue c’est l’autre château qui pourrait s’effondrer sur la tête des Camerounais à présent.

Facebook Comments
- Publicité -
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Gabon : Me Lubin Ntoutoume et compagnie devant la justice !

Ça va être une première dans l’univers juridique de notre pays de voir un Bâtonnier en plein...
- Publicité -
Facebook Comments