Cameroun: «Kirikou est tout petit comme ça, mais il est fort»: Cinglante réplique de Dzongang à Biya à propos des “petits partis…”

Alors que le Cameroun  va, de manière irréfragable vers sa totale implosion, le président de ce pays, Paul Biya, comme à son habitude, ne s’est pas privé en ce dimanche d’élections législatives et municipales 2020, de l’un de ces calembours incendiaires qui peuvent pousser un pays au bord du gouffre à faire un pas en avant.

En effet, le chef de l’Etat après avoir voté à Yaoundé, a été prié par les médias présents, de donner son sentiment après cet acte aussi civique que celui des citoyens qui ont choisi de marquer leur désaccord avec les autorités de leur pays en observant le boycott de ce scrutin.  Si évidemment ceux qui ont posé la question au président et les destinataires de sa réponse attendaient de connaitre le sentiment du chef de l’Etat, soit d’une personnalité au dessus de toutes les chapelles politiques, l’on a plutôt eu droit à une attaque en règle d’un chef de clan au propos particulièrement clivant, réduit à temps et à contretemps à l’offensive comme un serpent pris au piège et traqué dans une maison fermée.

C’est ainsi que de l’expression d’«un sentiment de joie, de satisfaction » de celui qui vient d’accomplir son « devoir de citoyen » et qui,  en étant  tout à fait logiquement « heureux », a pensé devoir saisir « cette occasion pour demander » à ses compatriotes de faire leur devoir «  en allant au vote »,on est passé sans transition au président national du Rdpc -parti organisant au Cameroun des élections dont les résultats ne peuvent être qu’en sa faveur-, qui estime que l’exercice du devoir (citoyen) de vote doit se faire  « contrairement aux appels au boycott de certains petits partis politiques ». Avant d’entonner, comme pour s’en convaincre lui-même, la vieille rengaine de « la démocratie au Cameroun [qui] marche », qui « avance… ».

L’allusion burlesque aux « petits partis politiques » a piqué au vif l’un des responsables de ces partis qui avaient appelé au boycott, à savoir Albert Dzongang, ancien camarade de Paul Biya, passé depuis plus de décennies à l’opposition, aujourd’hui militant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) de l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, Maurice Kamto. « Kirikou est tout petit comme ça, mais il est grand » a donc répliqué le berger Dzongang à la bergère président Biya, qui doit apprécier la profondeur de cette répartie à l’aune de la panique furieuse provoquée telle une onde de choc dans les rangs des “grands partis  politiques” qui ne digèrent pas d’avoir été contraints d’aller seuls à leurs élections.

#ctaText??#  Menaces du Colonel biyaïste Bamkoui à Sébastein Ebala «Si (le Bamiléké) Kamto prend le pouvoir au Cameroun je fais un carnage » (Hurinews)

Qui a parlé de la petitesse du moucheron qui relativise la grandeur du lion (!)?

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

C'est entre les lignes d'un télégramme produit en date...
L'aventure de la taxe sur les téléphones et les...

Autres actualités

Guinée Conackry : Que vaut la ” victoire” de Cellou Dalein Diallo ?

«Mes chers compatriotes, malgré les anomalies qui ont entaché le scrutin du 18 octobre et au vu des résultats sortis des urnes,...

Taxes sur les téléphones : Comment Paul BIYA a cédé

L'aventure de la taxe sur les téléphones et les tablettes numériques n'aura durée que trois jours finalement. Minette Libom, la ministre des...

La scène politique camerounaise en deuil : Woungly Massaga “Commandant Kissamba” a passé l’arme...

L'homme politique Camerounais René Jacques N'gouo WOUNGLY-MASSAGA dit "commandant KISSAMBA" est mort des suites de maladie. Il était né le...

Urgent : La gendarmerie de Bamenda Up Station en feu

C'est un coup sévère qui est porté à l'armée camerounaise sans doute par les combattants séparatistes. L'une des gendarmerie des...

Menaces du Colonel biyaïste Bamkoui à Sébastein Ebala «Si (le Bamiléké) Kamto prend le...

Cela se passe simplement de commentaires, et annonce combien les Camerounais doivent encore lutter pour sortir leur pays de la pire des...
- Publicité -
Facebook Comments