Cameroun : 10 millions FCFA dilapidés pour des flonflons

Programmée pour ce se tenir dans les jours qui viennent, l’élection des « maires » des listes victorieuses du double scrutin du 9 février se présente davantage comme une occasion de dilapider les fonds publics malgré les priorités actuelles du pays

C’est message porté  du préfet du Prefet Nyong et Kelle  qui l’illustre suffisamment. Dans une missive qualifiée d’urgente, Peter Tieh NDE invite tous maires des communes, tous les receveurs municipaux et autres secrétaires généraux des mairies du Nyong et Kelle à mobiliser très exactement la rondelette somme de 1 millions de FCFA à remettre à leurs sous-préfets respectifs. Il est important de faire remarquer que le département du Nyon ekelle compte exactement 10 arrondissements à savoir Biyouha, Bondjock, Bot-Makak, Dibang, Éséka, Makak, Matomb, Messondo, Ngog-Mapubi, Nguibassal. Ce sont donc au total 10 000 000 FCFA qui seront ainsi collectées.  A en croire la note, c’est à l’occasion de la tenue de la session de plein droit que cette somme « permettra de couvrir les rubriques suivantes : Réception 500 000 FCFA, Secrétariat 200 000 FCFA, logistiques et autres charges 300 000 FCFA » précise l’autorité administrative.

Prefet Nyong et Kelle, Peter Tieh NDE

C’est une lettre qui surprend à plus d’un titre. Premièrement il y a à se demander pourquoi c’est personnellement le préfet qui, de façon opérationnelle décide du budget pour cette activité en faisant d’ailleurs le flou sur tous ses contours ; on peut notamment lire « et autres » alors que la précision est certaine pour ce qui est de la somme attendue. Aussi, l’on est tenté de se demander en quoi c’est véritablement urgent  pour que Peter Tieh NDE opte pour un message porté généralement réservé aux cas de péril pour la sécurité. Cette volonté de codification cache sans aucun doute sa volonté de grappiller quelques CFA.

Le mystère est complet sur ce qui va comporter les menus dans les 10 arrondissements, sur le nombre éventuels de convives à restaurer alors que le même budget gastronomique est arrêté pour ces communes, à savoir 500 000 FCFA. Un montant d’une fantaisie qui choque et qui interpelle. Le département que conduit Peter Tieh NDE. Le natif de la région du Sud-ouest avait été accueilli comme un messie à sa prise de fonction en juillet 2017. Si les populations du plus grand département du Centre lui avaient formulé leurs attentes à savoir briser le cercle des routes enclavées, accompagner les planteurs, résoudre les problèmes d’eau et d’électricité, améliorer les plateaux techniques des centres de santé, il n’en n’est rien jusqu’à ce jour. Il est plus enclin à contrôler les budgets d’investissement publics pour se tailler une part importante. La tenue de cette  session de plein droit est sans doute un autre moyen pour lui de faire des entrées. Difficile de dire que le Nyon Ekelle soit le seul département qui excelle dans cette pratique.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

Georges Weah prédit une lourde sanction pour l’Algérie

A l'évidence, l'escalade vire aux extrêmes depuis l'élimination in extremis de l'Algérie en terre algérienne par les Lions...

Mali/Guinée/Burkina: une force “anti-coup d’Etat”?

« La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest veut se doter d'une force militaire anti-terroriste et anti-coup d'État. » L'annonce a été...

Non, ce n’est pas Poutine qui a commencé la guerre en Ukraine

« L’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN est la plus brillante de toutes les lignes rouges pour l’élite russe (et...

Les 11 villes les plus chères du monde

C'est notamment le cas des habitants de New York et de Singapour, selon les résultats de l'enquête mondiale...

Considérations géopolitiques sur le conflit en Ukraine et la frilosité de l’Union européenne

La crise ukrainienne a modifié le statu quo ante de l'après-guerre froide en Europe....
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :