L’armée camerounaise a tué 50 civils d’”Ambazonie”en février 2020 (ICG)

Cameroonvoice « Ce sont des chiffres au rabais, comme c’est devenu une habitude à International Crisis Group qui craint de se faire indexer pour soutien aux “terroristes”, mais ces statistiques ont le mérite de faire comprendre à ceux qui ont transformé les forces armées camerounaises en machine à tuer à huis-clos que leurs crimes sont connus de l’opinion nationale et internationale et que quand l’heure de rendre des comptes sera venue, quoiqu’ils freinent des quatre fers l’avènement de ce moment fatidique, il y aura de la matière pour leur faire payer leurs ignominies. ». Ces propos sont de Pauline Hilela épouse Moth, Délégué à la Mobilisation Internationale de l’Action Républicaine pour les Droits de l’Homme (ARDH), contactée mercredi par  Cameroonvoice pour commenter la dernière sortie de International  Crisis Group (ICG).

Une sortie datée d’hier, mercredi 4 mars 2020 qui aura consisté en la publication par l’ONG internationale International  Crisis Group () d’un rapport sur la situation dans le nord-ouest et le sud-ouest Cameroun, pendant la période de février 2020.

dont la mission est de prévenir et d’aider à résoudre les conflits meurtriers grâce à un travail de recherche sur le terrain, des analyses et des recommandations indépendantes.

« Dans les régions anglophones, les militaires ont lancé des raids sur les communautés soupçonnées d’accueillir des séparatistes, qui ont fait plus de 50 morts parmi les civils», écrit ICG dans ce rapport consultable sur son site, qui évoque le massacre de Ngarbuh appelé ici “Le Massacre de la Saint Valentin »« les militaires soutenus par la milice Fulani, le 14 février, auraient tué 23 civils dans le village de Ngarbuh », croit savoir encore l’ONG, là où les ONGs locales, relayées par des témoins, parlent de plus de 35 morts et de rescapés sous soins hospitaliers dont le pronostic vital est gravement entamé.

Au sujet du massacre de Ngarbuh, le son de cloche du gouvernement camerounais, donneur d’ordre des exactions commises par l’armée, est également pris en compte par ICG qui rapporte : « Le gouvernement déclare que ce malheureux accident est causé par une explosion lors d’affrontements avec des séparatistes alors que les Nations Unies, l’Union Européenne et les États-Unis ont demandé une enquête indépendante». International Crisis Group, ajoute que  du 3 au 5 février 2020, des affrontements entre l’armée et les séparatistes ont fait 5 morts à Bamali,  toujours dans la région anglophone du Nord-ouest.

En ce qui concerne l’autre région anglophone en crise, le Sud-ouest, UCG qui s’est penchée sur la situation sécuritaire et humanitaire relève : «Dans le Sud-Ouest, les séparatistes ont ouvert le feu sur un véhicule, tuant un civil dans le village d’Ekombe, le 3 février. Le 20 février les sécessionnistes ont aussi tué un chauffeur de camion dans la ville de Muyuka. Des militaires ont tué trois civils dans le village d’Ikata le 3 février, six séparatistes présumés ont été tués dans le village de Bakebe le 6 février, et au moins trois civils auraient été tués dans le village de Bakundu le 20 février ».

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Pr Lemogoum Daniel a définitivement rangé sa blouse. Le...
Coup de tonnerre dans la bulle de Seidou Mbombo...
Paul Biya gagne donc un salaire mensuel d'environ 29.000.000 francs...

Autres actualités

Être réfugié : quelles en sont les implications ?

Que savoir sur les réfugiés ? Est qualifiée de réfugié toute personne ayant déserté son pays d’origine en raison du risque qu’elle courait d'être...

CAN 2021 : le COCAN recrute des entreprises illégales

Dans le cadre des préparatifs de la CAN, le Ministre des Sports vient de faire le choix de l'entreprise qui va accompagner...

CAN 2021-Retard du stade d’Olembé Narcisse Mouelle Kombi s’explique enfin

La livraison du stade d’Olembe était prévue pour le 30 novembre dernier et sa prise de possession...

Cameroun : mort du Pr Lemogoum Daniel, Cardiologue et président de la Fondation du...

Pr Lemogoum Daniel a définitivement rangé sa blouse. Le cardiologue et président de la Fondation du cœur est décédé ce 3 décembre...

Cameroun-Taxation des transferts d’argent : les vérités de Maurice Kamto

Le projet de loi des finances 2022 en discussion à l’Assemblée Nationale pour adoption actuellement dispose en son chapitre IV l’institution d’une...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :