RDC : Révélations sur la mort du général Delphin Kahimbi

Retrouvé mort le 28 février dans sa résidence au lendemain de la suspension de ses fonctions militaires, la mort du général Delphin Kahimbi reste encore ambiguë. Le président de la RDC, s’est exprimé relativement à l’étrange mort de l’officier supérieur. 

Le président Félix Tshisékédi a annoncé vendredi 6 mars au Conseil des ministres que d’après les éléments en sa possession, pour ce qui concerne la mort du général Delphin Kahimbi, « Il s’avère qu’il s’agit d’une mort par pendaison ». Celui qui fut général-major, chef de renseignement militaire, avait été trouvé mort, le 28 février 2020 dans sa résidence L’annonce de sa mort avait résonné comme un son de tristesse pour tous les congolais. Il a trouvé la mort au lendemain de la suspension de ses fonctions. En sus l’officier était soupçonné  de menacer la sécurité intérieure du pays et a fait l’objet d’une investigation relative.

Il s’avère qu’il s’agit d’une mort par pendaison 

Félix Tshisékédi

À peine rentré d’un séjour aux Etats-Unis, Félix Tshisékédi s’est retrouvé dans une situation sensiblement corsée. Il est tenu par la volonté pressante volonté du peuple congolais de savoir toute la vérité sur la mort suspecte du général Delphin Kahimbi considéré par bon nombre de Congolais comme un héros national.  Ouvertes depuis le 1er mars dernier autour de cette mort pour le moins trouble l’enquête, n’a pas véritablement abouti jusqu’ici.  

Le général Delphin Kahimbi.

Le président congolais a aussi réitéré aux membres du Conseil qu’il avait décidé de diligenter une enquête indépendante à l’initiative de la MONUSCO. Selon le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement David-Jolino Makelele, dans son compte-rendu au Conseil des ministres, « en tout état de cause, le vœu du Chef de l’Etat est que toutes ces enquêtes se terminent rapidement afin de soulager la famille éplorée ». Le plus grand souhait de Félix Tshisékédi est en effet que ces enquêtes soient menées au plus vite pour clarifier les causes de la mort du Général Delphin Kahimbi.

Dans une déclaration signée le 28 février par le chef d’Etat-major des FARDC, le général d’armée Célestin Mbala, avait laissé entendre que « toutes les dispositions ont été prises pour élucider les circonstances de la mort de l’ancien chef des renseignements » On y est pas pour le moment et le président Félix Tshsékédi désormais au pays a pris la pleine mesure de la situation.  

Yvan Ngon

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

De moins en moins de personnes en Ukraine font...
Nouvelle stratégie Dans leur nouvelle...
Burundi. D'après les bruits qui courent dans la région, suite à...

Autres actualités

La nouvelle approche américaine en Afrique

Nouvelle stratégie Dans leur nouvelle stratégie à l’égard de l’Afrique subsaharienne, dévoilée ce 8 août par la Maison...

L’OTAN veut donc vaincre la Russie mais ne veut pas d’une guerre totale

Le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a révélé cette semaine la criminalité cynique de l’axe militaire dirigé par...

Zelensky pourrait mourir aux mains des Ukrainiens eux-mêmes

De moins en moins de personnes en Ukraine font confiance à l’actuel président du pays, Volodymyr Zelensky. Son autorité s’effondre tant au...

La lâcheté contre la bravoure

Une nouvelle journée noire pour Donetsk… Revenant de mon service, un nouveau massacre perpétré au cœur de Donetsk par...

La Chine resserre le nœud coulant autour du cou de Taiwan

Ces deux derniers jours, il ne semblait y avoir aucune autre nouvelle dans le monde que la visite à Taïwan de la...
- Publicité -
Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :