Cameroun : Comment un mort a été nommé au pays de Biya

Dans un récent arrêté ministériel, le Ministre de la Décentralisation et du Développement local, porte à un poste de responsabilité un Camerounais mort 7 mois plus tôt.

Mort en Août 2019, Moïse Sanda s’est vu honoré par une haute responsabilité par Georges Elanga Obam. Le Ministre de la Décentralisation et du Développement local a élevé le défunt au rang de délégué départemental du ministère de la décentralisation et du développement local (Minddevel) du Djérem) dans la région de l’Adamaoua. La décision a été entérinée puis rendue publique par tous les canaux conventionnels. A en croire le Ministre et son entourage,  cette faute aurait été dû à une mauvaise manipulation de la fiche des employés.

Le défunt aurait été transféré d’une administration à une autre ; toute chose qui a favorisé l’erreur. Cela dit, il y a cependant lieu de se demander si la nomination de toute personne ne passe pas par une consultation préalable sur sa capacité à tenir le poste. Cette erreur monumentale laisse aussi apparaître que  Biya et les siens favorise leur entourage pour les opportunités d’emploi ; vivants et compétents on enregistre un bon nombre de Camerounais qui n’ont jamais eu le privilège d’avoir une main tendue. Fut-elle par erreur.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments