Covid-19 : Le gouvernement camerounais pris en délit de mensonge

Alors que les autorités camerounaises viennent d’indiquer que le Cameroun enregistre au 24 mars son tout premier décès de suites du Coronavirus, les révélations du footballeur camerounais Patrick Mboma relativement au décès de son oncle testé positif et la suite des évènements laissent penser que le gouvernement camerounais ne fait pas suffisamment la lumière sur l’évolution de la pandémie au Cameroun.

 

La polémique autour de la mort suspecte de l’oncle de l’ancien international camerounais Patrick Mboma a semé le trouble et éveillée la curiosité des Camerounais sur les différents cas de Coronavirus signalés par le gouvernement jusqu’ici. En effet, c’est via un tweet sur son compte officiel twitter, que Patrick Mboma a déclaré la mort de son oncle, très tôt dans la matinée du 23 mars 2020. Alors que la situation du Covid-19 sème la psychose et inquiète tous les citoyens camerounais, les cachotteries de l’État ont laissé encore plus anxieuse la population sur la question de la nouvelle pandémie.

Le dénommé Achille Essombe Moukouri serait mort en présentant des signes de Covid-19, et son enterrement s’est déroulé le même jour avec les soins des médecins habillés de masques et autres accessoires de protection, sans le consentement véritable des membres de sa famille. Tout porte à croire que l’ambiguïté sur la mort d’Achille est du ressort d’une ruse de l’État afin de cacher ce cas éventuel de Covid-19.

« Affreuse nouvelle ! Un appel de ma mère ce matin pour m’annoncer que je viens de perdre mon oncle Achille Essome Moukouri à 05 :00 merci covid-19 », a tweeté l’ancien joueur des lions indomptables. Cette déclaration a rapidement suscité une réponse de la part du média national, la Cameroon radio television (Crtv), qui a tenté de démentir  les propos du tweet de Patrick Mboma. Selon la Crtv l’homme de 63 ans serait plutôt mort d’une insuffisance cardiaque. A contrario, plusieurs médias ont déclaré que l’homme aurait été en contact avec une bonne poigne des membres de sa famille récemment revenus d’Europe.

l’homme de 63 ans serait plutôt mort d’une insuffisance cardiaque

CRTV

D’après un reportage diffusé au journal de 20h de ce 23 mars d’Equinoxe TV, le patient aurait plusieurs fois été en contact avec son épouse. « Son épouse qui serait soustraite de la quarantaine dans un hôtel réquisitionné dans le cadre des mesures de prévention dans la ville de Douala », a souligné le reportage. « Malgré son suivi médical dans une clinique de Bonapriso à Douala, son cas se serait dégradé à tel point qu’il a été transporté à l’hôpital Laquintinie (…) rapidement placé en unité d’isolement, quelques temps après il a rendu l’âme », nous a renseigné l’édition du journal du 23 mars d’Equinoxe TV.  Néanmoins, l’homme serait mort en présentant des symptômes de covid-19.

Entre les révélations du reportage, la déclaration de Patrick Mboma et les allégations de la Crtv, la nuance s’est créée. Certains y voient un subterfuge des autorités camerounaises qui, craignant une panique des populations, auraient pensé cacher tous les décès liés au Covid-19. Selon ses proches, il a été atteint de la pandémie de Coronavirus, des suites de laquelle il est mort. Nombre de témoignages sur ses symptômes ont été révélés par ses proches, notamment via le tweet de son neveu Patrick Mboma. « Il a été maintenu sous ventilation artificielle, mais l’évolution de sa situation de santé a nécessité à un moment donné de faire plus », a témoigné le Dr. Jules Diebeck, directeur de la clinique qui l’a accueillie.

À LIRE
Les changements climatiques plus dangereux que le Covid-19, voici pourquoi (EXCLUSIF)

Si effectivement le patient ne souffrait pas de Coronavirus. C’est alors le premier cas de décès lié au Covid-19 au Cameroun, que le gouvernement tente, si bien que mal, de couvrir. Le gouvernement a indiqué que le patient était alcoolique, atteint d’un diabète et souffrait d’insuffisance cardiaque, mais, depuis quand met-on un malade cardiaque ou un diabétique en unité d’isolement ? Oui, à son arrivé à l’hôpital Laquintinie à Douala, le patient a tout de suite été transporté en salle d’isolement, préalablement prévue pour recevoir les cas infectés de Covid-19. Dans ses déclarations, le gouvernement camerounais indique également que le patient n’a pas été testé au Covid-19, nuance, sinon, comment Patrick Mboma aurait-il fait pour savoir que son oncle était décédé de suite de Coronavirus ?

depuis quand met-on un malade cardiaque ou un diabétique en unité d’isolement ?

Est-il vraiment susceptible de publier sur internet de fausses nouvelles sur l’origine de la mort de son oncle ? La même Crtv a octroyé des propos au directeur de l’hôpital Laquintine, propos qu’il a rapidement démenti en stipulant formellement ne pas se reconnaître dans ces déclarations du média à capitaux publics. Dans tous les autres pays, les noms des personnes infectés au Covid-19 sont publiés afin d’éviter une propagation inconsciente du virus, au Cameroun par contre, on ne donne que des chiffres, jamais un nom ou une adresse des patients.

Dans tous les autres pays, les noms des personnes infectés au Covid-19 sont publiés

23 mars 2020 le soir de son décès à 20 heures, son enterrement a eu lieu à Douala, dans les mêmes conditions de mise sous terre dont bénéficient les personnes décédées du Covid-19. Cache-nez, chapeaux et blouses de protection ainsi que des gants pouvaient être observés sur les personnels qui venaient enterrer celui qu’on refuse de confirmer comme le premier cas de décès lié au Covid-19, au Cameroun. Voilà qui amène à se demander combien peut être grand le mensonge qui est servi au Camerounais au quotidien.

Cache-nez, chapeaux et blouses de protection ainsi que des gants pouvaient être observés sur les personnels qui venaient enterrer celui qu’on refuse de confirmer comme le premier cas de décès lié au Covid-19 au Cameroun.

Ci-dessous, la vidéo de ce qui s’est véritablement passé.

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Attristé par la nouvelle de la mort du légendaire...
Le déplacement de Paul Biya s'est fait dans la...
Chaque jour les zombies qui usurpent le pouvoir, défient...

Autres actualités

- Publicité -
Facebook Comments