Covid-19 : Le témoignage poignant d’un médecin italien

Cameroonvoice vous propose le témoignage d'un médecin à Lombardie traumatisé

« Dans mon cauchemar le plus sombre, je n’aurais jamais pensé voir et vivre cette chose qui se passe ici dans notre hôpital depuis trois semaines. Cette horreur grandi chaque jour, et est devenue ingérable et nous sommes devenus inefficaces. Au début, seules quelques personnes sont venues, puis une centaine et maintenant nous ne sommes plus des médecins, mais des sélecteurs. Nous devons décider qui vit, qui meurt en les renvoyant à la maison même si ces personnes ont honnêtement payé des impôts en Italie.

Il y a deux semaines, mes collègues et moi étions athées. C’était la norme, de croire dans la science. Et la science élimine la présence de Dieu. J’ai toujours ris de mes parents parce qu’ils allaient à l’église.

Il y a neuf jours, un pasteur de 75 ans est venu chez nous avec de graves problèmes respiratoires. Il avait une Bible et il a lu aux mourants tous les jours des passages en leur tenant la main. Nous étions à la fois mentalement et physiquement épuisés et amers, mais quand nous avions le temps, nous nous sommes assis et nous avons écouté. Maintenant, nous devons l’admettre ; en tant qu’êtres humains, nous avons atteint nos limites, nous ne pouvons plus rien faire ! De plus en plus de personnes meurent chaque jour. Nous sommes épuisés, deux de nos compagnons sont morts et les autres sont à peine debout.

Nous avons réalisé que la connaissance scientifique de l’homme est limitée et nous avons besoin de Dieu ! Nous avons commencé à prier chaque fois que nous avions quelques minutes. Incroyable mais encré athée, nous sommes venus à Dieu et on a trouvé la paix ! Il nous aide à  persévérer afin que nous puissions prendre soin des patients.

Hier, le berger de 75 ans est décédé comme jamais auparavant, nous étions tous dévastés. Parce que le vieux berger, alors qu’il était avec nous, a réussi à ramener la paix parmi nous. Il est allé vers le Seigneur et nous suivrons bientôt.  Je ne suis pas rentré chez moi depuis six jours, je ne sais pas quand j’ai mangé pour la dernière fois, et j’ai réalisé jusqu’à présent à quel point j’étais inutile sur cette terre. Je voudrais offrir mon aide aux autres jusqu’à mon dernier souffle. Je suis heureux de retrouver Dieu et je veux le servir en aidant mes semblables jusqu’à mon dernier souffle.  »

Facebook Comments
- Publicité -

Plus populaires

Les statistiques d'Allô Fokou sont sans appel. Aux dernières...
Vous vous souvenez de l’apocalypse qui était annoncée en...
Voilà une nouvelle qui a eu de quoi contenter...

Autres actualités

Covid-19-Révélations : Les 100 faux pas du régime BIYA

Fermeture tardive des frontières, absence de période de confinement, bars, restaurants et discothèques restés ouverts, masques imposés tardivement, réouverture prématurée des écoles...
- Publicité -
Facebook Comments